Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 12:32
La lutte contre le Lyon Turin s'invite dans les régionales

Les élections régionales sont des élections qui à priori n'intéressent pas beaucoup de monde. C'est pourquoi à chaque scrutin, il y a un fort taux d'abstention. Pourtant, c'est une élection à la proportionnelle qui favorise et permet l'émergence des petits partis. Autre enjeu, cette fois programmatique, ces élections permettent de mettre en débat les projets locaux et régionaux, même si ceux ci ont plusieurs modes et couches de financement. C'est le cas de la nouvelle ligne ferroviaire en projet Lyon Turin.

.

Dans ce cas, la région peut être un accélérateur ou un frein fort selon si elle se positionne pour ou contre. C'est au delà d'une importante contribution au financement du projet, un signe fort du local et du régional envoyé au national et à l'Europe. Au niveau des chiffres, la région financerait environ 900 millions d'euros pour ce projet sur les 26, 1 milliards d'euros du total. Elle a déjà provisionnée 100 millions d'euros qu'elle a empruntée dans les marchés financiers. Donc l'enjeu de ces régionales, c'est d'envoyer à l'assemblée non seulement un signal fort, mais aussi des représentant(e)s opposé(e)s aux Lyon Turin et aux projets inutiles.

.

Sur les différentes listes qu'il y aura, le PS était moteur et très favorable au Lyon Turin, ainsi que le PCF. Ces deux listes, travaillant ensemble ont même décidée d'envoyer des promoteurs du Lyon Turin comme Antoine Fatiga (qu'on a vu au coté du PS et de la droite). Le PS a lui créé de toute pièce l'UDE, un parti pseudo écologiste dont le but en Savoie est de promouvoir les intérêts du Lyon Turin et des lobbys du BTP. Ce ne fut donc pas une surprise de voir sur les listes PS, des ex verts pro-Lyon Turin. Quand à la droite, même si Dominique Dord s'est positionné (pas par partisanisme mais tous simplement car le Lyon Turin est aussi une aberration économique - argument renforcé par les conclusions des différents rapports de la cour des comptes), la mise au ban du clan savoyard au profit de Wauquier a été un signal fort. Signal renforcé par le rapprochement (informel, mais nous ne sommes pas dupes) entre Wauquier et le maire de Lyon Collomb figure de prou des promoteurs du Lyon Turin (avec en plus un passif avec le grand stade OL land).

.

Nouvelle Donne, le Parti de Gauche, Ensemble et Europe Ecologie les verts avaient déjà pris position contre le Lyon Turin. Très logiquement, avec ces partis et des membres de a société civile, nous avons créé "le Rassemblement 2015 citoyen, écologiste et solidaire" avec dans le socle et la charte le refus du Lyon Turin et des projets inutiles. Nouvelle gauche socialiste en accord avec nos principes, nous a rejoint. Voici le site pour avoir les informations sur le programme du Rassemblement 2015, citoyen, écologiste et solidaire :http://lerassemblement2015.fr/

Michèle Rivasi soutenant l'opposition au Lyon Turin le 23 octobre à Chambéry

Michèle Rivasi soutenant l'opposition au Lyon Turin le 23 octobre à Chambéry

Parmi les têtes de liste du Rassemblement 2015 citoyen, écologiste et solidaire, Jean Charles Kolhaas, tête de liste régionale spécialiste des TER. Il s'était battu lors du mandat précédent contre le Lyon Turin et son financement par de l'argent publique.

.

Mais sur les listes, plusieurs personnalités qui militent contre le Lyon Turin se sont retrouvées dans les places éligibles : tout d'abord Daniel Ibanez qui a la seconde place en Savoie et Marina Chélépine qui a la seconde place dans l'Ain.

La lutte contre le Lyon Turin s'invite dans les régionales

L'opposition au Lyon Turin devient donc emblématique à l'opposition contre les grands projets inutiles. Parmi ces grands projets inutiles, citons sans être exhaustifs, les nombreux projets de carrières, les projets de center parcs et de centres aqua-ludiques ; le projet ICEDA, et le POCL.

.

Cela représente environ 350 millions d'euros pour la région Rhône Alpes Auvergne. Ce budget pourrait être utiles à d'autres postes (comme favoriser des services publiques utiles à tous). D'autre part, n'oublions pas que ces grands projets en plus d'être néfaste pour l'environnement et l'argent publique, le sont aussi pour les services publiques : la création d'une ligne Lyon Turin va détruire à terme (court) les liaison TET et affaiblir les liaison TER avec toutes les conséquences que cela implique : non remplacement des cheminots; abandon des gares de triages comme Ambérieu ou Culoz, etc. Donc on assistera à un "ré-enclavement du territoire".

Olivier Cabanel militant historique contre le Lyon Turin et Marina Chélépine de No Tav Savoie

Olivier Cabanel militant historique contre le Lyon Turin et Marina Chélépine de No Tav Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by No Tav savoie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche