Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 09:54

Sillon alpin1

 

Le 6 avril, se prépare une manifestation organisée par le syndicat mixte du Bugey pour demander le retour de l'arrêt TGV de Culoz. (sur la carte ci dessus, Culoz se trouve juste au dessus de Belley sur le reseau classique)

 

Cet arrêt TGV a disparu lors de la mise en service de la "ligne des Carpates" reliant directement Genève à Paris par la cluse de Nantua. Le contournement par Ambérieu et Culoz devenait alors inutile.(elle n'est pas marquée mais la ligne se devine entre Nantua et Bellegarde)

 

Cependant, les trains TGV pour l'Italie continuent de passer par la ligne historique (et aussi par la ligne de St André le gaz-Chambéry). Mais la mise en service de la ligne mixte fret/LGV Lyon Chambéry qui est la phase A du Lyon Turin risque de réduire à néant l'espoir de voir le retour de l'arrêt TGV à Culoz.

 

Cette ligne, phase A de la ligne Lyon Turin va réduire le temps entre Lyon ou Paris et Chambéry.(voir carte, le TGV passera par Macon, contournemant de Lyon, Grenay puis Chambéry, en évitant Bourg en bresse, Ambérieu, Culoz)

 

Le résultat risque d'être catastrophique pour le bas Bugey en général : Cette nouvelle ligne ferroviaire Lyon Chambéry est aussi conçue pour être un TER rapide entre Lyon et Chambéry/Aix les bains. Ces 3 dernières gares, sont les gares où il y a le plus d'usagers. La minorité des usagers reste pour le bas Bugey.

 

Donc, la conséquence est évidente pour le bas bugey : la baisse des trains corails et des TER vers Aix/Chambéry et Lyon pour un service dit "minimum" .

 

Autre conséquence : la ligne ne sera plus rentable. Donc cet argument sera l'explication de la baisse des trains sur la ligne historique Victor Emmanuel et des arrêts en gare de Culoz mais aussi de Virieu le Grand.

 

Il faut savoir que l'état à conclu lors des dernières assises du ferroviaire à la nécessité d'abandonner 11 200 Km de voie ferrée soit 1/3 de ses ligne actuelles. (lien)

 

Avec  la chute du fret constatée ces dernières années, on a une baisse d'activité économique dans la région, baisse qui sera définitive si la nouvelle ligne de la phase A du Lyon Turin ferroviaire voit le jour.

 

Comment remédier à cela ?

 

Une des solution voulue par les productivistes pro Lyon Turin : créer une antenne autoroutière Chimilin-Belley.

Et voilà comment on passe d'une économie axée sur le rail à une économie du "tout routier".

 

La solution émise par nos techniciens opposés au Lyon Turin serait un report modal de la route vers la ligne historique Victor Emmanuel (Ambérieu-Turin) avec une plate forme de chargement à Leyment près d'Ambérieu et un poste de maintenance à Culoz.

 

Cela aurait deux avantages : celui de créer des emplois à Culoz mais aussi celui de développer l'économie dans le bas Bugey. Et une économie durable et écologique.

Il faut savoir en outre que la ligne a été remise au gabarit B1 et qu"elle vient d'être restaurée : cela a coûté plusieurs centaines de millions d'euro. Depuis, tout le ferroutage et le fret peuvent passer par la ligne.

 

Bien sûr, nos techniciens, grâce aussi au plan B de l'ingénieur Martin, ont prévu qu'une amélioration de la voie existante est nécessaire. Et cela pour  supprimer les nuisances sonors et visuelles et pour que la sécurité soit maximale.

 

Avec un petit investissement, on aurait une voie ferré d'excellence traversant le jura et les Alpes.

 

Donc tous à Culoz, le 6 avril pour sauver la gare de Culoz, véritable levier économique du Bas Bugey.

 

chambe 0576 2922 

Partager cet article

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Arguments
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche