Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 12:27

23-octobre-0102_4170.JPG

Dans un contexte de crise économique où l'argent public se fait de plus en plus rare (lien)

(actualité sur le remboursement de la dette de la Grèce),

un flou concerne le coût de l'infrastructure ferroviaire appelée Lyon Turin.  

Il est important d'essayer d'y voir un peu plus claire.

 

Le coût peut être répartit en 3 voir en 4 tronçons du fait des divers aspects du projet:

aspect TGV voyageur, aspect fret, aspect international, et aussi aspect transalpin-sous les Alpes- qui en complique souvent la compréhension.


1) La partie dite du "sillon alpin" voyageur elle comprends le tronçon entre lyon et Chambéry,

2) La 2e partie voyageur de Chambéry à ST jean de maurienne + fret Lyon-St Jean de Maurienne (avec encore des subdivisions...). C'est la partie dite " partie française".

3) La partie internationale elle part de St jean de maurienne et va jusqu'à "Bruzzolo" (val de Suse) mais avec le changement du tracé,  va désormais jusqu'à "St Michel la Cluse" ou  Chiusa san Michele (val de Suse).

4) Enfin la partie dite " italienne" qui  va jusqu'à Turin (inclu). 

 

 Il faut parler des coûts d'investissement mais aussi de fonctionnement. Nous ne parlerons ici que des coûts d'investissement.

Quand LTF parle du coût de la transalpine, il ne parle que de la partie internationale. Quand au financement de l'Europe il ne s'agit que de  20 % d'aide au financement concernant la seule partie internationale. En outre cet apport de l' Europe, c'est aussi l'argent de la France puisque la France contribue largement au budget européen.

Cet argent ne pourrait-il pas  être mieux investi ? comme dans des projets d'éducations, de cultures ou sociaux (voir aussi d'aide au développement des pays émergents).

 

Evolution des chiffres pour le projet (on parlera de milliards d'euro pour simplifier) :

 

En  2001 et 2003, le projet était estimé entre 11 et 12,5 milliards d'euro (lien enpc), (le monde du 9/12/2005  reprend ces chiffres), (senat.fr), qui se divisaient comme ceci :

 

-3 milliards pour le sillon alpin.       pour le sénat : 1,8 +0,915 + 0,61 +1,77 (sillon alpin + maurienne)

-1 milliards pour la maurienne

-5 milliards pour le tunnel international      pour le sénat : 2,775 pour la France + 2,775 pour l'italie

-2 milliards pour l'Italie                            pour le sénat : idem

 

En 2005, 2007, nous observons une évolution :

 

Tous reprennent les 12,5 milliards d'euro d'évaluation mais les estimations les plus réalistes montent à 15 milliards d'euro ( site de la région Rhone Alpes). Rémy prudhomme plus réaliste parle de 16 milliards . qui se répartissent comme ceci :

-partie française :         6,5 milliards d'euro

-partie internationale : 6 milliards d'euro

-partie italienne :           2 milliards d'euro

 

Entre 2009 et 2011, une deuxième évaluation des coûts :

On passe de 15 à 20 et 25 milliards d'euro :

-La gazette des communes du 29/09/2011 parle d'un coût total entre 15 et 20 milliards d'euro

-Idem pour FR3, les échos du 28/09/2011 parle de 23,6 milliards d'euro d'estimation.

-le Progrès du 29/09:2011, lui parle de 24 milliards d'euro.

Même les opposants ne prévoyaient pas un réajustement des estimations aussi haute (notav.eu parle de 20 milliards) alors que tous sont unanime pour dire que l'estimation la plus juste se situe plus vers 25 milliards que 20.

Nous voyons dans cette observation qu'il est très difficile de chiffrer une infrastructure. Attac Savoie a fait un tableau comparatif avec euro tunnel qui était estimé à 7,5 milliards d'euro et en a coûté 16.

 

Evolution sur la partie internationale.(Une partie du Lyon Turin : le tunnel de base) 

 

Voyons ses estimations : de 5 milliards d'euro en 2001

-la préfecture de Savoie en 2004 a annoncé un coût de 7 milliards d'euro

-la transalpine : (le 01/06/2007), parle de 7,6 milliards d'euro

-le magazine challenge lui en 2011 parle de 8,2 milliards d'euro

ainsi que le medef (mais on n'a pas de date)

-la transalpine.com parle de 8,5 milliards d'euro en estimation 2010

-Quand à LTF sur son site pour 2009 fait une estimation à 9, 975 milliards d'euro pour la partie internationale 

-Enfin,Enviscopedans un article du 4/10/2010 estime ce coût à 10,3 milliards d'euro


 La complexité du coût : entre estimations, sénarios de financements, et tronçons de projet

La progression des estimations ainsi que le morcellement du tracé entre les différentes parties, et entre le deux pays ainsi que les sources de financements entretiennent un grande confusion.

C'est pourquoi il est fréquent de trouver des estimations de 2003 sur des articles de 2011. Ainsi qu'une indication du coût du Lyon Turin alors que les chiffres ne sont que pour le tunnel de base. Dans certains articles, ils parlent d'un coût d'environ 2 milliards d'euro. Comment font ils ? Il suffit de prendre un ancien chiffre du tunnel de base (prenons 9 milliards pour simplifier) auquel ils soustraient la contribution de l'europe (ils prennent de 30 à 50 % alors que l'europe en paiera 20. prenons en 30)

9 - (30% x 9) =6. puis ils divisent par les parts respectives : (avant, c'était 37 % pour la france maintenant 42,1%) et on obtient 2,3 milliards d'euro. Alors que coût pour la France est :

23.6 - 10.3 + 3.4 = 16,7 milliards d'euro ( et pas avec les estimations les plus hautes) sans les intérets et avec le financement européen.

 

Coûts réels:réalité des conséquences de l'endettement croissant

Entre 2001 et 2011, les estimations ont doublées alors que le chantier en est quasiment encore à sa phase d'études.

-Pour un coût total projet on passe de 11 milliards,  à 24 / 25 milliards .

- Pour la partie internationale proprement dite on  passe de 5 à 10,3 milliards entre 2001 et 2011
- Sur la même base nous pouvons donc oser une estimation jusqu'en 2021 (le chantier est sensé durer plus de 10 ans): Nous passons de 25 milliards à 50 milliards et le tunnel proprement dit à 20 milliards.

 

Ces coûts ne prennent pas en compte :

-Le Coût de la présence de la police qui "barricade" le chantier (90 000 euro / jour), environ 500 policiers  . -Ni plus important, le coût des intérêts (lien)  car la majeur partie de l'infrastructure sera financée par un prêt.


Cela  nous amène à considérer notre endettement et de réfléchir lucidement si il n'y a pas mieux à faire que de ruiner deux états pour une infrastructure inutile (lien).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Arguments
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche