Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 07:53

SAM_0060.JPGGrosse mobilisation lors de l'enquête publique de la phase 1 du Lyon Turin a réveillé l'opposition à la construction d'une Nouvelle Ligne Ferroviaire Lyon Turin. 

 

Plusieurs réunions publiques ont eu lieu, faites soit par RFF, soit par les comités locaux d'opposition au Lyon Turin.

 

 

On a pu constater que personne n'est plus dupe sur ce projet de Nouvelle Ligne Ferroviaire Lyon-Turin.

 

Cette nouvelle ligne n'est pas justifiée ni dans le contexte économique, ni sur la nécessité du rail, et nul ne consent  ni au sacrifice de sa maison, des terres agricoles, des zones naturelles ,ni sur la question de l'entreposage des déblais, ou de subir des 10 aines années de travaux et préjudices inombrables...

 

A la réunion  de Chambéry, du 13 mars 2012, RFF a pu constater que le consensus n'y était plus.

 

Il faut savoir qu'auparavant, dans une réunion sur le Lyon Turin sur Chambéry, il y avait consensus (99% des gens informés étaient pour). Personne ne parlait ni des coûts, ni de comment on justifie une infrastructure. "Le rêve du défi du siècle" tenait pour seul argument.

 

Après avoir fait sa présentation ,sans rien justifier du tout mais avec de belles images et un beau film, RFF a passé la parole au public

Cela s'est fait par thèmes pour visiblement éviter les questions de fond :

1) d'abord, parole aux populations  sur les nuisances ( montrer que RFF est transparente)

2) Les enjeux globaux, parole aux collectifs

3) Les élus 

 

Plusieurs prise de parole et inquiétudes des habitants ont été exprimé au sujet des nombreuses nuisances du projet. Enfin une dame a alors évoqué le gaspillage d'argent public dans un projet injustifié. 

Elle s'est fait rapidement dire par RFF que ce n'était pas à l'ordre des choses...

 

RFF a tenté de maîtriser le débat en empêchant des prises de paroles mais c'est sans compter la tenacité des opposants.

Régis Moulard  ( collectif "notav Savoie") était mis à l'écart et a du  insister pour parler. Puis enfin à force de pression de la salle il  a pu dénoncer un projet  inadapté aux enjeux du futur, et les conséquences sur l''appauvrissement  des régions  en plus d'être impactées par le tracé.

 

 Alors le débat s'est ouvert et s'est animé d'applaudissements  soutenant les opposants et leurs arguments

 

Daniel Ibanez, (collectif contre le Lyon turin st Hélène du lac, Laissaud, les Mollettes) a amené le dernier rapport de la court des comptes qui montre que l'infrastructure est injustifiée. Et que si elle se construit, elle risque d'être un gouffre financier pour les générations à venir.

 

Emmanuel Coux a posé la question de la militarisation du chantier du Val de Suse contre sa population:  comment  un projet d'une telle envergure peut -il se permettre un tel dénit de démocratie en ne prennant pas en compte l'ampleur de l' opposition dans le val de Suse où le chantier n'est toujours pas commencé.

 

Olivier Cabanel, pour la coordination Ain Dauphiné Savoie pour continuer de démonter ce projet "délirant" sur un chantier "qui n'est pas"

 

Enfin des élus des diverses communes concernés se sont succcédés exprimant leurs doutes du bien fondé du projet irréaliste, dont  l'intervention très remarquée de Noel Communod, (conseiller régional Europe écologie les verts, et Mouvement Région Savoie).

Le conseiller régional a non seulement dit que l'infrastructure n'était pas justifiée mais il a fait remarquer que nous sommes en transition et que la société productiviste d'hier n'est plus à l'ordre du jour. Nous devons relocaliser nos activités et le Lyon Turin ne permet pas cette relocalisation. Il a souligné le gaspillage de fond public et à eut cette réflexion : "avec 25 milliards d'euros, on pourrait investir dans des énergies renouvelables et avoir les moyens d'une transition énergétique." A annoncé la conférence de presse mercredi 14 mars du groupe écologie les vert de la Région pour REFUSER  le projet. 

 

Plusieurs personnes et personnalités politiques ont aussi pris la parole, mais à la surprise de tous peu ont soutenus le projet.

 

La population des pays de Savoie et alentours se soulève contre le Lyon Turin, et cette première étape d'enquête pour déterminer si le projet NLTF est ou non d'Utilité publique, se terminera quoi qu'il en soit au conseil d'Etat.

 

Il est primordial que nous soyons nombreux à  s'exprimer sur cette première enquête pour  démontrer que ce projet n'est pas d'UTILITE PUBLIQUE.!

 

L'enquête publique se poursuit jusqu'au 19 mars dans toutes les communes impactées par le projet, n'hésitez pas à faire vos remarques (cela est très important).

 

 

 

SAM_0040.JPG

réunion publique à la Tour du Pin

 

SAM_0046.JPG

réunion publique à la Tour du Pin

 

Partager cet article

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Opposition Savoie
commenter cet article

commentaires

blanc jean 14/03/2012 23:58

super compte rendu ! La Savoie ne veut plus du Lyon Turin !

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche