Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 21:23

23-octobre-0038_4106-copie-1.JPGUne participation nombreuse de l’assemblée populaire, le 24 novembre pour discuter des initiatives et des programmes prévus pour un mois de décembre sous le signe de la lutte. Le palais des congrès de Bussoleno (palanotav) était rempli de no tav qui pour trois heures se sont interrogés sur quel sera la meilleur tactique à employer dans la lutte « no tav ». La date du 8 décembre approche. C’est une date symbole pour le mouvement, qui chaque année remémore sa victoire à Venaus en 2005. Il y avait aussi des barrières et un chantier en devenir et aussi une bataille à faire qui vit sous la neige d’un hivers magique la fermeture temporaire du projet de train à grande vitesse pour au moins 5 ans. L’avancée de 2005 fut rude et maladroite et de ce fait, le gouvernement Berlusconi sur la pression médiatique et réel d’initiatives et de mobilisations populaire a dû céder et se replier sur des arguments techniques comme celui qui depuis est devenu l’observatoire extraordinaire pour le Lyon Turin présidé par Mario Virano.

 

Aujourd’hui à la différence de 2005, le lobby des affaires politiques et économiques qui veulent construire le Lyon Turin dans la val de Suse (mais aussi en Maurienne) est devenu décidément plus expert en mesurant et en étudiant le mouvement « no tav » pendant des années. Et c’est comme cela qu’on se trouva en face à un appareil d’occupation militaire qui n’a pas brillé par sa rapidité d’exécution de cette infrastructure (au jour d’aujourd’hui, aucun chantier n’a encore vraiment commencé et les terrains pour creuser le tunnel de reconnaissance sont encore tenu par le mouvement « no tav ») mais se montre déterminé pour maintenir en place une occupation militaire et cela pour que ça soit un symbole pour l’europe et l’opinion publique, une enceinte dans le val de Suse qui défend en mode réel la volonté supposée d’ouvrir les chantier.

 

Le 8 décembe 2011 arrive come cela après 6 mois de résistance dans la val Clarea à Giaglione, à Chiomonte où le mouvement « no tav » et les militaires s’affrontent quotidiennement dans un conflit réel, déterminé et pour une longue durée. Une résistance qui a comme objectif la résistance en tant que tel, résister et s’opposer chaque jour à la construction de cette infrastructure en faisant tous ce qui est possible et en usant de manière pragmatique toutes les énergies à disposition. Dans cette dimension continue se programme les initiatives et après des heures de discutions hier, le mouvement « no tav » a conclue de créer pendant cette journée une initiative double, une concentration qui se dirigera vers les enceintes et une à Suse qui se dirigera à l’autoport, zone où est le siège de la SITAF. Pourquoi la SITAF ? Cet société en parti publique est l’entreprise qui gère l’autoroute Turin Bardonecchia et qui de fait à ouvert les portes à la militarisation de Chiomonte en fournissant un couloir et la couverture technique pour le mouvement de troupe de Turin vers la Madeleine.

 

Dans les prochains jours, se multiplierons les réunions pour définir la logistique et le programme d’une journée importante qui se poursuivra dans les jours successifs avec des actions. Les débats et les assemblées profiteront d’un long pont festif qui durera jusqu’à dimanche 11 décembre.

 

Seguiranno quindi aggiornamenti a breve per i dettagli del programma.

 A rester vigilant pour la suite des opérations!

 

assemblée "no tav" du 24 novembre à Bussoleno

(photo no tav info)

traduit de no tav info.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Val de Suse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche