Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:56

Ce samedi 21 janvier 2012 de 17h45 à +de 20h salle presque comble à la salle Pierre Cot de Chambery, un grande nombre de personnes  sont venues à cette première réunion publique pour s'informer sur l'actualité du Lyon Turin.

 

21.01.12B

 

 

 

 

 

 

 

Les trois intervenants Régis Moulard, Luca et Emmanuel coux ont abordé de manière concise trois aspects de la lutte: l'historique, le collectif no tav savoie et la lutte en Val de Suse, les arguments contre ce projet inutile et coûteux.

21.01.12C21.01.12G

 21.01.12B2

 

 

 

 

 

 

 

 

Le public a ensuite eu l'occasion de prendre la parole sur la thématique: comment porter la lutte de ce coté ci de la frontière, que pouvons nous faire en tant que citoyen?

21.01.12H

Beau moment de débat  à  allure d'assemblée populaire, chacun allant de son témoignage, de ses préoccupations par rapport au monde économique actuel, ou bien par rapport à l'Enquête d'Utilité Publique, comment y accéder, diverses questions ont pu enrichir l'approche et l'opinion de chacun.

Le collectif NO TAV Savoie s'est proposé de permettre ainsi le débat et l'information en venant dans les diverses communes concernées l'EUP de Lyon à st Jean de Maurienne

Bravo à l'équipe de NO TAV Savoie pour cette soirée démocratique!

21.01.12F

reu-21.01.12-chambery-0383.JPG

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Opposition Savoie
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 07:11

La Coordination Ain-Dauphiné-Savoie est un collectif de lutte contre le Lyon Turin basé sur le Dauphiné nord. C'est historiquement le plus ancien collectif de lutte contre le projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon Turin. Dernièrement, ils sont à l'origine d'un plan B qui est une alternative au Lyon Turin. Ce plan B reprend les arguments de l'ingénieur Martin (lien) et celui du concepteur de R schift R, Margery (lien). Ils ont fait une réunion d'information le 6 mai à la motte servolex (lien). Voici leur dernier communiqué de presse :

 

 

COMUNICATI STAMPA del Coordinamento Ain- Dauphiné- Savoia contro i progetti ferroviari transalpini
Enquête d’utilité publique Projet Lyon Turin fret et voyageurs 14 janvier 2012
Attendu que l’expertise indépendante, demandée par la Région Rhône Alpes, réalisée en septembre 1997 par le cabinet Reverdy avait instamment insisté sur le fait que, si le projet, pour lequel les experts avaient émis de nombreuses réserves, se réalisait malgré tout, il était indispensable que soit réalisé en priorité le tunnel de base.
Attendu que, le Grenelle de l’Environnement, voulu par le gouvernement, a décidé par décret, publié le 3 août 2009, qu’un projet alternatif, répondant aux mêmes exigences que le projet officiel, à des couts inférieurs, devait remplacer le projet officiel,
Vu que l’étude environnementale réalisée par l’autorité environnementale du conseil général du 7 décembre 2011 s’est montré très critique sur les conséquences environnementales graves qu’aurait le projet proposé par RFF,
Prenant acte que le double projet alternatif, fret et voyageur, proposé par Michel Martin, ingénieur, basé sur la transformation de la ligne historique, outre le fait qu’il serait générateurs d’emplois locaux, étalés sur une longue période, sans empêcher la continuité du trafic, permettrait de supprimer toutes les nuisances des lignes actuelles, ainsi qu’une meilleure desserte régionale et nationale entre la France et l’Italie.
Considérant que le projet actuel, estimé à 25 milliards d’euros, n’a pas à ce jour trouvé son financement, et que la situation d’endettement des états italiens et français rend difficilement acceptable un financement du type PPP, risquant d’handicaper encore plus l’état des finances de la SNCF, qui est aujourd’hui contrainte de fermer des lignes LGV non rentables,
Constatant qu’en Italie, devant une opposition massive et argumentée qui ne faiblit pas, le chantier, toujours occupé par l’armée, ne peut commencer.
Nous sommes défavorables au tunnel mixte sous l’Epine, qui provoquerait l’arrivée massive de fret international au cœur de Chambéry, et nous prônons à terme le percement d’un éventuel tunnel sous Chartreuse, prolongement d’un projet alternatif « voyageurs », consistant en une transformation de l’existant, à venir.
Coordination Ain Dauphiné Savoie face aux projets ferroviaires transalpins
Olivier Cabanel, co-président.
Tel 04 76 32 59 00-06 09 85 87 39

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Opposition Maurienne
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 17:20

autre-0402.JPG  Voici la lettre de France Nature Environnement sur le Lyon Turin. Dans une première partie, elle met en relief le manque d'études d'impactes pour la partie Lyon-Sillon alpin, puis dans une deuxième partie, elle souligne la baisse du trafic qui ne rend pas pertinent la nouvelle ligne feroviaire lyo turin. Enfin, elle énonce les priorités que sont les TER où rien ne se fait. Elle demande donc un débat public sur la traversée des alpes pour le fret.

 

 

 

 

N/réf : SD/1201001

Objet :

 

Report de l'enquête d’utilité publique (EUP) Nouvelle Liaison Ferroviaire Lyon-Turin (NLFLT) – itinéraire d’accès partie Française et ouverture d'un Débat Public sur les traversées alpines.

Madame Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Hôtel de Roquelaure

246, boulevard Saint-Germain

75007 Paris

Paris, le 13 janvier 2012

 

 

 

Madame la Ministre,

Les associations signataires ont l'honneur de vous demander de sursoir à l'enquête d'utilité publique pour la Nouvelle Liaison Ferroviaire Lyon-Turin (NLFLT) car nous pensons que les conditions ne sont pas remplies pour démarrer une telle enquête. En effet, l’Autorité environnementale a remis le 7 décembre un avis très critique soulignant les graves insuffisances dans les études et justifications du projet. Nous rappelons les impacts très importants de ce projet sur les zones humides et les paysages de la plaine Bourbre-Catelan en Nord-Isère, de la Combe de Savoie au Nord de Chapareillan (Isère), le marais d’Avressieux de l’Avant pays-Savoyard et pour l’étape 2, la zone Natura 2000 dite de la "plaine du Canada". Il nous semble utile de rappeler l’importance des zones humides tant sur le plan hydrologique que sur celui de la biodiversité. Comme l’a souligné l’Autorité Environnementale, les impacts, les tracés alternatifs et les mesures compensatoires éventuelles n’ont pas été suffisamment étudiés, et les mesures compensatoires ne sont pas prêtes à être intégrée à la DUP

Plus fondamentalement, la réalisation d’une nouvelle ligne, avec ses impacts très lourds, ne semble pas être justifiée par les études disponibles à ce jour. En effet les études de trafic sont insuffisantes, notamment pour l’approche modifiée du projet (Etape 1 sans accès marchandises vers la vallée de Maurienne) et des alternatives telles l’aménagement des lignes existantes n’ont pas été présentées.

 

Ni les impératifs de transport des marchandises ni la demande de déplacement à longue distance des personnes ne justifient une précipitation pour cette Enquête Publique:

 

 

Concernant le transport des marchandises,

 

on note que depuis près de 10 ans, le trafic marchandise dans les Alpes du Nord est globalement en baisse. La modernisation de la ligne ferroviaire historique entre Ambérieu et Turin aujourd’hui au gabarit Européen B1 permet d'accepter de 17 à 19 millions de tonnes de marchandises par an alors qu’il en passe actuellement moins de 3 millions de tonnes !

 

Concernant les déplacements de longue distance des personnes,

 

ils sont au mieux stagnants et leurs poids, en nombre, sont relativement faibles au regard de l’ensemble des déplacements, tous modes confondus. En revanche, en une dizaine d’années, la demande TER a plus que doublé pour les déplacements de moyennes distances dans les zones urbaines de Chambéry, Grenoble et Lyon

. Cette augmentation s'est faite malgré l'état déplorable tant des infrastructures que du service SNCF.

Selon nous, l'urgence est à l'amélioration des infrastructures existantes alors qu'à notre connaissance il n’y a eu aucune étude de projet alternatif portant sur l’amélioration de capacité sur la ligne en Y existante entre Lyon et Chambéry/Grenoble. Nous tenons à souligner que les collectivités locales comme la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère (CAPI) sont demandeuses

 

Nous demandons également que soit prise en considération notre demande d'organiser un Débat Public sur la traversée des Alpes par le fret et les voyageurs avec la Commission Nationale du Débat Public

 

. En effet ce projet suscite de vives réactions tant de la part de la société civile que des élus locaux On a pu lire un article du Dauphiné Libéré le 13/12/11 qui donne le point de vue de Dominique Dord, député-maire d’Aix-les-Bains, qui si le fret doit « continuer durablement à passer par Aix et Chambéry, préfère qu’on abandonne le Lyon-Turin et qu’on couvre la ligne historique ».

 

De toute évidence depuis l’inscription de la LGV Lyon-Turin dans le schéma directeur national des LGV (décret du 1 avril 1992) la situation ferroviaire a, comme vous le savez, bien changé. Aussi nous semble-il opportun de reporter l'enquête d'utilité publique de la NLFLT après avoir réalisé la procédure de Débat Public qui s'impose et de répondre à l’urgence de l’amélioration de l’infrastructure existante et de son exploitation.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de notre haute considération.

autre-0380.JPG

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Arguments
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 01:00

La maison de la jeunesse di Briançon il 21 gennaio 2012
(Les toulousanes 0492462440).


LE COMMENT ET LE POURQUOI De l'opposition au Lyon Turin ferroviaire

il come e il perchè del nostro no tav

category No Tav a sarà dura!!!!!

bandiera_notav.jpg



Depuis plus de 20 ans dans la Vallée de Suse s’active un mouvement populaire de lutte qui s’oppose à la construction de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon - Turin. Ce mouvement populaire, appelé No Tav (No Tgv), a été une épine dans le pied, et l’est toujours, pour les lobbys politico-économiques qui ont continué au fil des années l’insensée sponsorisation de ce « Grand projet ». Quiconque a voyagé entre Turin et Lyon se sera rendu compte que cette ligne ferroviaire ne nait pas d’une exigence concrète de nouvelles infrastructures pour le territoire mais plutot d’une nécessité de créer un alibi pour les grandes firmes économiques qui peuvent à travers ce projet s’enrichir tranquillement. Pour mieux vous faire comprendre ce qui se trame derrière tout cela, voici quelques informations sur les couts et les temps de réalisation du projet.

Les couts. Il été prévu en Janvier 2006, 14 milliards d’euros, dont 10 milliards financés par l’Italie .
Finallement les couts de realisation des autres parties en construction ont augmentés de 5 à 6 fois, le calcul revient par conséquent à 35 milliards d’euros !
Les temps. De 12 à 15 ans selon les prévisions les plus positives et considèrant l’avancement technologique et technique ces prévisions semblent insensées par rapport aux termes de la réalisation.
Le tout sans parler des troubles de santé, les bouleversements logistiques et environnementaux que subi et continuera à subir la Vallée de Suse.

Et voici comment ceux qui nous gouvernent jettent leurs masques: quand ils ne réussissent plus à imposer leurs propres intérets à la population à travers les mensonges que sont richesse, progrès et bien-etre, ils utilisent les méthodes traditionnelles du pouvoir, à savoir l’occupation militaire et la criminalisation de l’opposition populaire. L’Etat, qui par définition devrait etre garant de la liberté et des droits de ses sujets, montre en fait sa vraie nature oppressive qui répond seulement aux intérets économiques d’une minorité.

La démocratie ne prévoit que le consensus et fait voir son vrai visage lorsque le peuple décide de participer activement aux problèmes politiques.  A sarà dura!

Nous sommes convaincu que de l’autre part des Alpes nos voisins français aient quelque chose à partager avec notre lutte et avec nos idées.
Pour ces raisons, vous etes tous invité à la journée de rencontre et d’information à

le pourquoi et le comment de l'opposition
au Lyon Turin
Repost 0
Published by notav-savoie - dans opposition dauphiné
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 22:38

forum 0327 2689Stuttgart21 est un mouvement de résistance populaire contre un projet de nouvelle gare. Comme vous pouvez vous en douter, ce projet est inutile, puisqu'il y a déjà une gare, très coûteux (plus de 11 milliards d'euro) et aussi qu'il va provoquer des tas de nuisances dont la disparition d'un immense parc qui est le poumon de la ville.

 

Évidemment, les habitants n'en veulent pas et ils résistent. Leur lutte ressemble beaucoup à celle de Val de Suse dans l'opposition populaire (les manifestations regroupent des dizaines de milliers de personnes), dans la durée et dans la répression populaire.

 

En ce moment, c'est assez chaud car les travaux commencent, et la destruction des arbres se fait avec l'aide de centaines de policiers pour repousser les manifestants jours et nuits.

 

Je vous reporte le témoignage d'une personne :

 

Lorsque je suis passée gare hier soir (jeudi 12 janvier 2012 entre 22 h 30 et 23 h 30), il y avait autour de 500 manifestants à l'aile Sud de la gare, deux groupes de musique, un microphone et une haut-parleur, des chaises-longues, quelques chauffages, le "Café solaire", une soupe de lentilles et du thé, des services de santé... (D'ailleurs, il y a plusieurs membres de notre groupe qui s'y engagent pleinement). Il faisait encore doux, mais pendant la nuit, la température a nettement baissé. L'ambiance était combative, mais partagée dans le fond, une partie des gens pensait que puisque nous avions réservé le droit de manifester ici jusqu'à dimanche, la police ne pouvait pas nous chasser. D'autres étaient convaincus que la police arriverait vers minuit, ou vers 3 heures, ou vers 5 heures.
En fait, nous avions déjà constaté avant qu'il y a des énormes quantités de policiers venant de toute la région (sous la responsabilité régionale) et de toute la nation (responsabilité de l'État fédéral) concentrés dans notre ville, et on était séparé par les murs de l'aile de la gare de 500 policiers qui attendaient certainement déjà depuis des heures sur le quai numéro 16A pour devenir actifs contre nous. Je suis rentrée parce que j'ai différents problèmes de santé. A 5 heures du matin de ce vendredi 13 janvier, ma fille s'était réveillée par l'énorme bruit des mégaphones de la police (on habite à 10 minutes à pied de la gare) qui a réveillé les quartiers voisins pour chasser les manifestants. Le journal Stuttgarter Zeitung avait déjà publie le soir vers 11 h ou 11 h 30 dans sa première édition du soir que le terrain était évacué et fermé par des barrières. Il y a un programme très précis jusqu'à la démolition concrète de l'aile, alors que les responsables sont loin d'avoir toutes les autorisations nécessaires pour la construction dans son ensemble. Après l'aile sud de la gare, ils pensent s'attaquer aux vieux arbres du parc du château, ce qui est encore plus grave parce que cela créerait des faits pour longtemps irréversibles

 

Pendant ce temps, les autorités avaient bloqué les sites internets des stuttgart 21!

 

Solidarité avec le mouvement Stuttgart 21 qui luttent aussi avec nous. Ils font parti de la charte de Hendaye et sont venu nous soutenir pendant le "forum des projets inutiles" (lien)

 

Nous constatons que pendant qu'on mène en europe des politiques d'austérités pour les plus pauvres, les projets pharaoniques fleurissent. Ces projets ne visent qu'à enrichir une minorité pendant qu'on sabre tout les programmes sociaux! La Grèce, en pleine crise vient d'acheter pour 3,9 milliards d'euro d'avions de combats et d'armes diverses! L'italie veut faire le Lyon Turin et relancer son programme nucléaire!  Alors que tous louent l'Allemagne comme un modèle économique libéral...Quel modèle, celui d'enlever les minima sociaux pour faire des chantiers inutiles ! Personne ne parle dans les média traditionnels la résistance des Allemands contre ces projets inutiles.

 

 

 

Oben bleiben!

 Forum social contre les grands projets inutiles 0324

  des militants de stuttgart 21 à Giaglione dans le val de Suse

Forum-social-contre-les-grands-projets-inutiles-0352_2714.JPG

 stuttgart 21 devant le chantier qui n'est pas!

 

 

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Projets inutiles
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 10:24

 Voici le communiqué de presse du collectif de Chapareillan contre les nuisances du Lyon Turin qui se sont réunit le 16 décembre 2011 devant plus d'une centaine de personnes.

 

  Il y a une réunion d'Europe Ecologie les Verts qui font une réunion d'information contre le Lyon Turin le samedi 14 janvier de 9 à 13 h salle pierre Cot à Chambéry. 

 

 Voici la vidéo de la TV net et citoyenne sur la réunion de Chambéry métropole sur le Lyon Turin le 03 janvier 2012   http://dai.ly/Aq87PH

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

           Ligne Ferroviaire Lyon-Turin :

 Réseau Ferré de France et ses commanditaires doivent comprendre qu'il y a des humains sur le tracé de la future ligne

 

Le Collectif Chapareillan contre les nuisances du Lyon-Turin (CCLT) a tenu son Assemblée Générale Mercredi 14/12/2011 à 20h30 à la salle polyvalente de Chapareillan, devant plus d'une centaine de personnes.

Cette AG a bien entendu été l'occasion pour le CCLT de faire le point sur la situation du projet qui est en latence depuis plus de 20 ans, et qui prend aujourd'hui un tournant important, puisque l'Enquête d'Utilité Publique (EUP) est  annoncée par le Préfet pour se dérouler du 16/01 au 05/03/2012.

Le CCLT n'est pas contre le report modal du transport des marchandises de la route sur le rail. Il n'est même pas spécifiquement opposé au passage de cette ligne sur Chapareillan, à condition que tout soit réellement mis en oeuvre pour que les nuisances soient réduites au maximum des possibilités techniques (et non simplement budgétaires et réglementaires).

Sous prétexte qu'il était nécessaire de créer une nouvelle infrastructure il y 20 ans (en pleine croissance économique), les décideurs politiques n'ont souhaité ni se déjuger aujourd'hui, ni étudier les diverses possibilités d'aménagement du réseau existant, pourtant totalement sous exploité actuellement.

Par ailleurs, les conditions dans lesquelles la discussion, tant sur la réelle pertinence du projet, que sur les conditions techniques de faisabilité de ce dernier, ne se sont pas démocratiquement déroulées avec les citoyens concernés en premier lieu par cette infrastructure qui va très fortement impacter leur milieu de vie.

Les habitants des zones concernées par le projet, souhaitent légitimement obtenir des garanties autres que celles apportées dans l'avant projet sommaire mis en avant jusqu'alors par RFF. La réglementation concernant le bruit, par exemple, est inadaptée et obsolète (l'OMS démontre que la norme actuellement utilisée ne préserve pas du tout de la survenance de maladies liées au bruit, elle conclue que les états doivent absolument adapter leur norme en la matière).


RFF n'a pas souhaité prendre en considération les spécificités de notre vallée (répercussion du bruit en montagne, directement auprès de l'habitat étagé, dans une zone extrêmement vulnérable à la diffusion du bruit).


Alors que l’Autorité environnementale vient d’émettre un avis très critique concernant ce projet (dossier inabouti, inquiétudes quant à l’impact du chantier sur l’environnement hydraulique lors du creusement des tunnels, incidences sur les zones Natura 2000, clarification nécessaire quant aux chiffres de prévision du trafic…), ce projet passe en force. 

Les états concernés (France, Italie), et l'Union Européenne n'ont pas les moyens de leurs ambitions. Ce projet se fera, mais dans des conditions de restrictions budgétaires telles que les citoyens seront les grands perdants sur toute la ligne... En l'absence de réaction, il risquent fort de se retrouver  sacrifiés sur l'autel du ferroutage...

Pourtant, ce projet pourrait prendre une nouvelle tournure. Sa valorisation, par des mesures d'insertion environnementales maximales (comme cela a pu se faire dans d'autres pays) favoriserait l'adhésion des populations concernées. Le CCLT a des propositions à faire en la matière...

A la veille de l'EUP, le CCLT a souhaité expliquer sa démarche et remobiliser les habitants de Chapareillan pour se faire entendre par le pouvoirs publics lors de la venue de l’enquêteur. La population a démontré qu’elle était prête à rejoindre le CCLT dans son action. Les semaines à venir seront décisives et très certainement fortes en émotions...

Le collectif abordera 2012 avec la conviction que seuls les combats qui ne sont pas menés sont perdus d’avance, et à Chapareillan le combat commence en vue d'obtenir une meilleure insertion de la future ligne sur son territoire !!! Il espère bien trouver une oreille attentive à ses légitimes revendications citoyennes.

 

Le Collectif Chapareillan Contre les nuisances du Lyon-Turin

Contact  06.31.61.82.24 / 06.71.27.58.52

Siège : CCLT – Mairie de Chapareillan- 38530 CHAPAREILLAN

 

Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 23:22

LOGO2

Réunion d'information sur le Lyon Turin : samedi 21 janvier 2012 à 17 h 30

 

organisé par le collectif no tav savoie

 

Salle pierre cot - Quai des allobroges - Chambéry

 

 

projet Lyon Turin

 

 

 

coûteux

 

 

25 milliards d'euros = 500 hôpitaux = 1000 collèges

 

néfaste

 

amiante, uranium, et autres nuisances

 

Inutiles

 

la voie existante suffit mais elle est sous exploité

 

il n'y aura plus d'augmentation de trafic

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Opposition Savoie
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 22:39

LOGO2Dans notre petit coin des alpes et du jura, l'année 2011 fut une année mouvementé. Le Tav tout d'abord avec la prise de la Madeleine, la manif géante du 3 juillet et la résistance acharnée dans le val de Suse (lien) ; puis les Jeux olympiques qu'on a voulu imposer de force aux habitants du Faucigny et du Genevois. Là aussi, la résistance a été vive. (lien)

 

  Puis l'évenement de Fukushima qui a réveillé le peuple sur l'épée de damoclès du nucléaire; ce qui a conduit au réferendum italien du non au nucléaire et la sortie progressive de l'allemagne et de la suisse du nucléaire.

 

Dans le Bugey, plusieurs milliers de personnes se sont mobilisés pour dire non aux nucléaire. (lien).  Enfin, les bugistes ont été nombreux pour se mobiliser contre les gaz de schiste à Lantenay, une réaction que les technocrates n'avait pas prévus.(lien)

 

Pour relier les combats, rien de tel qu'un train chargé de déchets nucléaire qui a dû rajouter son lot dans l'épidémie de cancer qui sévit actuellement. Il a contaminé le val de Suse, la maurienne, Chambéry, Aix les bains, le Bugey et la Bresse, etc...

 

 

 

train de déchets radio-actif dans la gare d'Avigliana (vidéo) et à Ambérieu (lien)

 

2012, la résistance contre ces projets couteux, inutiles et dommageables pour la santé et l'environnement continue!
a sara düra!
 

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Projets inutiles
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 21:43

Les no tav du val de Suse ont passé le réveillon sous les grilles du chantier. Pas de trêve à la contestation contre la TAV.

 

Bonne année 2012 NO TAV

 

 

Est-on bien sûr que le projet de Nouvelle Liaison Ferroviaire Lyon-Turin (NLFLT version Française) soit reçu 5 sur 5 coté Italien ???

Il semble, selon ce reportage que le Père Noël, de couleur bleu foncé ou kaki, était bougrement armé, blindé, muré de l'autre coté de la montagne :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=PWkx98cXWKA
Et comme nous le savons bien, il n'y a pas 1 millimètre de creusé de ce coté là.

De notre coté, l'Autorité Environnementale dés sa page 3 de son avis délibéré sur le projet d'accès au tunnel franco-italien datant du 7 décembre 2011 (dossier qui pourrait être mis en Enquête d'Utilité Publique le 16 janvier prochain)
écrit simplement : "Ce projet, d’un montant évalué à plus de 7 milliards d’euros a connu de nombreuses évolutions dans sa conception et son tracé depuis 20 ans. Sa forme actuelle n’est arrêtée dans son détail et son phasage que depuis une décision ministérielle du 10 novembre 2011. Cela peut expliquer le caractère parfois inabouti du dossier, et son degré de cohérence interne et de précision souvent inférieur à ce qu’on est en droit d’attendre d’une étude d’impact, surtout pour un projet d’une telle ampleur. L’Ae recommande d’y remédier avant la mise à l’enquête publique du projet, en particulier sur les points cités ci-après. Il lui semble en particulier indispensable de présenter en appui à l'étude d'impact une évaluation socioéconomique stabilisée, justifiée, et cohérente avec l’étude d’impact, quant au calendrier de réalisation du projet, aux prévisions de trafic avant et après les différentes phases du projet et à leurs conséquences."

Ça veut dire quoi l'étape 2 ? Quel fret ? alors qu'il baisse globalement depuis 10 ans (y compris PL) et que la ligne historique existante Ambérieu - Modane peut accueillir maintenant qu'elle vient d'être modernisée, entre 17 et 20 millions de tonnes par an (il en passe actuellement moins de 3 millions).

L'étape 1 sera dans les faits uniquement pour les "rapides et lointains voyageurs". Combien au fait ???

Les deux associations d'usagers des TER des deux lignes historiques, mais malades, pourraient ne pas apprécier ?

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Val de Suse
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 23:01

 

23-octobre-0245_4313.JPGUn territoire militarisé de fait deviendra officiellement un site stratégique national à partir du 1er juin pour protéger "un chantier qui n'est pas", la plus gigantesque escroquerie qui s'appelle la nouvelle ligne ferroviaire Lyon Turin.

 

  L'oligarchie, soucieuse de ses intérets, n'ont plus d'argument pour justifier le Lyon Turin. C'est pourquoi "Rue 89 a fait un article : le lyon turin ? Il ne sert à rien  (lien). Article qui souligne bien que le Lyon Turin n'enlevera même pas 1% des camions dans les vallées. D'ailleurs, le repport modal se fait déjà étant donné qu'un ferroutage est mis en place à Aiton et Orbassano mais la ligne historique est sous utilisée et  le fret est en constante diminution (- 75% sur rail entre 1999 et 2009) (lien). Mettons d'abord les camions sur les rails qui existent !

 

 Face à l'indignation populaire (70 000 personnes ont manifesté le 3 juillet contre le Lyon Turin - lien - ), l'oligarchie maintenant oppose au No Tav les blindés de l'armée (voir vidéo). Si il est question de supprimer les allocations de retraites, de chomages, de sécurité sociale, le SMIC, le RMI, par contre pas question de faire des coupes dans des chantiers pharaoniques qui ne servent à rien.

 

Les 2 enceintes grillagées sont triplées par un mur de béton ultra moche qui lui se construit (voir la vidéo). Pour l'amélioration du paysage et le développement du tourisme, c'est raté ou comment bétonner et bitumiser la montagne.

 

Les emplois créés par le Lyon Turin le sont essentiellement dans la police et l'armée.

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Val de Suse
commenter cet article

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche