Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 17:31

23-octobre 0025 4093 Après avoir été ignoré par l'AFP et le Dauphiné libéré, des militants no tav Savoie  ont pu avoir la parole sur la RAI.

 

Ils ont dénoncé le coût exorbitants du projet Lyon Turin (24 milliards d'euro) alors qu'on fait des coupes sombres sur le social (à ce titre comment des partis dit de gauche peuvent accepter d'enlever de l'argent au social pour le donner à des multinationales et in fine aux actionnaires !?! ) .

 

Dans cette manif, les "femmes no tav" ont non seulement porté le mouvement mais ont été les premières à dénoncer le coût et l'inutilité de ce projet. Ce sont elles qui ont coupé le grillage sur le chemin qui mène à la baita. Nous pensons aussi à Nina et Marianna qui ont été arrêtées pour leurs convictions. En accomplissant un acte de courage! Parce qu'il est plus facile d'arrêter des femmes que des hommes.

 

 Parce que des femmes qui se battent pour leur convictions, des femmes qui pensent, qui cessent d'être soumises, ça fait peur à la mâlocratie, la même qui s'enorgueillie de projets pharaonico-inutilesques.

 

Ce sont elles qui demandent des hôpitaux pour soigner les malades, des écoles pour leurs enfants. A Venaus, l'école s'est écroulée. La classe se fait dans des bungalows mal isolés (nous sommes en montagne).

 

Saluons le courage des femmes no tav qui ont défilé en tête de cortège alors que la manifestation a été interdite par le préfet de Turin.

 

 

marina interviewée par la RAI explique qu'une opposition se constitue en France

 

 

 

 un résumé de la manif sur le télégiornale régionale ou on voit les femmes no tav.

 

 

 

des militants du collectif no tav savoie devant les tortues ninjas

 

 

 

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Opposition Savoie
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 13:00

23-octobre-0186_4254.JPGEntre 15 000 et 20 000 personnes ont manifesté à Giaglione pour protester contre les coupes budgetaires prévus par l'administration de Berlusconi et consort (dont la ligue du nord) qui amputeront le social en Italie. En parallèle, ils ont dénoncé le coût exorbitant du Lyon Turin qui ne subit lui aucune coupe budgetaire. Au contraire, son coût prévisionnel augmente chaque année.

 

La manifestation s'est déroulée entre la stade de Gialione et la Baita de Clarée. Comme les forces de l'ordre avaient coupées le chemin principales, les manifestants ont contourné l'obstacle par la forêt. L'arrivée a été à la Baîta malgré l'interdiction et les barrages de police. Et tous ça s'est fait PACIFIQUEMENT.

 

Les manifestants étaient pacifiques mais déterminés.

 

Comme beaucoup de personnes se sont garées à Suse, certains ont fait plus de 15 Km sur les routes, chemins et sentiers escarpés de montagne dans le froid. Mais toujours dans le bonne humeur et la gaité. Si bien que quelquefois, on avait du mal à voir une manifestation tant le sentier était beau et les gens souriants. Seul le bruit de l'hélicoptère au dessus de nos tête et les barrages de policiers nous ont ramené à la réalité.

 

23-octobre-0038_4106.JPG

 

 départ de Giaglione (le chateau en arrière plan)

 

 

 

 

23-octobre-0103_4171.JPG

 une terrible arme "no tav" en carton pour couper le grillage!

 

23-octobre-0146_4214.JPG

 Dans la forêt

 

23-octobre-0181_4249.JPG

 submergés, les policiers laissent passer les "no tav" par le chemin principal pour rentrer.

 

23-octobre-0199_4267.JPG

 face à face!

 

23-octobre-0210_4278.JPG

 force de l'ordre contre force "musicale no tav"

 

23-octobre-0237_4305.JPG

 même à dos d'escargot, les no tav de Savoie sont arrivés à l'heure

 

23-octobre-0240_4308.JPG

 

terrible black block no tav brandissant une terrible pince en carton pour couper les fils barbellés . les policiers prévoyant, ont pris casques, gillets par balle, et boucliers.

Les coupes sur le budget social sera lui, bien réel.

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Manifestations
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 00:00

Les "no tav" du val de suse organisent une grande manifestation à Giaglione à 10 h 30 le dimanche 23 octobre 2011 10h30 , au campo sportivo (stade ) de Gialione

 

 

 

le 20 octobre assemblée populaire à Villar Dora à 21 h 

 

le 23 octobre, Giaglione , campo sportivo (stade) à 10 h30.

marche en direction de la baita (presidio de clarea) 

 

La manifestation a pour but de dénoncer un chantier pharaonique qui grèvera le budget de l'état augmentant la dette et enlevant l'argent au social.

 

au lieu de faire des chantiers inutiles il serait nécessaire :

 

   - d'augmenter les salaires

   - d'embaucher plus de fonctionnaires

   - d'augmenter les retraites

   - d'augmenter les allocations chomages

   

 

De même le Lyon turin est vu dans une perspective de croissance économique. Depuis 30 ans de croissance, les inégalités entre les hommes se sont accrues. La misère est réapparue. Dans le même temps des fortunes exceptionnelles se sont créées. On recapitalise les banques pendant que la faim pourrait être éradiquée avec le 100ème de cette recapitalisation.

 

Le Lyon Turin sera financé avec des emprunts à ces mêmes banques. Ce qui fait qu'au lieu de nous couter 25 milliards d'euro, Le lyon Turin va nous en couter 50 milliards (capital + intéret + augmentation du coût du chantier dû aux "imprévus")

 

Le mouvement "no tav" dénonce aussi la militarisation de la vallée de suse, l'usage de gaz CS qui sont cancerigènes, et le lobby du Lyon Turin ferroviaire.

 

En Italie, le cout sera de 40 milliards d'euro = 5 000 euro par cm

avec cet argent, on peut faire :

 

4 cm de lyon turin = 1 année de retraite

3 m de lyon turin = 1 école maternelle

500 m de lyon turin = 1 hôpital de 1200 lits

 

grande manifestation le 23 octobre à 10 h 30 à Gaglione

 

  30-juillet-0046_2154.JPG

  manif du 30 juillet à Giaglione

 

 

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Manifestations
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:52

stop-bugey-0632_3792.JPGEntre 3000 et 4000 personnes se sont déplacées pour venir manifester contre le nucléaire à Saint Vulbas. Cette centrale vétuste menace toute la région Rhone alpes et plus particulièrement la ville de Lyon distante d'à peine 35 Km.

 

Des actions symbolques ont été faites :

 

 -des boites de conserves ont été mises devant l'entrée de Bugey. Elles représentent des containers de déchets nucléaire.

 

 -Un lâcher de ballon a été fait devant la centrale. C'est le symbole de la contamination radioactive par les airs.

Deux ballons ont déjà été retrouvés : un dans le Rhone (69) et l'autre dans le sud Isère. Ce qui démontre que si il y a une dispersion de la radioactivité, tous le monde est touché.

 

 -Une minute de silence a été observée pour les morts de Tchernobyl et Fukushima.

 

On ne dit jamais 2 sans 3, esperont que le 3 ne soit pas la centrale de Bugey.

 

Le 15 octobre, plusieurs évenements se produisaient. Les no tav sont allés à Rome soutenir les indignés. Cependant, quelques uns sont venus pour être solidaire avec les "no nuke" mais surtout parcequ'il faut vraiment en finir avec l'absurdité qu'est le nucléaire civil ou militaire.  

 

   stop-bugey-0637_3797.JPG

 plus de 3000 personnes

 

stop-bugey-0634_3794.JPG

 devant les cheminées des réacteurs de Bugey

 

 

stop-bugey-0672_3832.JPG

 avant le lacher de ballon

 

stop-bugey-0630_3790.JPG

 Dans la plaine de l'Ain

 

stop-bugey-0498_3658.JPG

 Le comité anti olympique était là

 

stop-bugey-0876_4036.JPG

 Olivier Cabanel, chanteur et le plus connu des "no tav" français

 

stop-bugey-0766_3926.JPG

 Laurent Ripart : no tav! et no nuke!

 stop-bugey-0786_3946.JPG

Régis dans un discours des alternatives au nucléaire

 

stop-bugey-0897_4057.JPG

 

Le Bugey libre! et Rock!

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Nucléaire
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 11:05

logOcoul FAISONSLa manifestation de samedi 15 octobre s'inscrit comme une étape fondamentale de la lutte antinucléaire. Elle marque comme un cycle, celui de la première manifestation en 1971 contre la construction de Bugey à celle du 15 qui veut sa fermeture.

 

La manifestation de 1971 à Bugey a été le starter de celle contre le surgénérateur de Super phénix en 1977.

Il y eu plus de 60 000 personnes à Maleville contre la construction du surgénérateur.(lien vidéo)

 

1981 marqua une victoire en demi teinte du mouvement antinucléaire : la fermeture de maleville et l'arrêt des travaux de Plogoff. Cependant, le choix du nucléaire se poursuivit et se renforça tellement que en 1986  l'accident de tchernobyl passa pour un accident dû à des êtres inférieurs au génie français.

 

En Italie par contre, ce fut l'inverse, il y eu des manifestations géantes (100 000 à Rome le 10 mai 1986 et 30 000 dans le piemont devant la centrale de Trino le 11). Ce qui provoqua l'abandon du nucléaire comme choix énergétique.

En 2011, la france a poussé l'Italie à revenir sur ce choix (en échange de centrales, elle a proposé le rachat d'une partie de la dette italienne) appuyée par Berlusconi.

Pour la deuxième fois et massivement, ils se sont opposés à ce choix. Dans le même temps, l'Allemagne et la Suisse ont entamé leur sortie du nucléaire. Il faut dire que Fukushima était passé par là.

 

Le mouvement du 15 octobre 2011 est la suite logique de ces évènements, c'est à dire faire tomber le dernier bastion du lobby nucléaire. Le choix du nucléaire est non seulement dangereux (tchernobyl et fukushima) mais aussi nous enlève toutes autonomie énergétique (l'uranium vient du Niger), coûte très chère (10 fois plus que les énergies renouvelables et cela sans compter le démantèlement (ce que l'on ne sait pas faire) et risque de faire retourner la France à l'ère de la bougie (car il n'y a aucune alternative à la production d'électricité mise en place).

 

C'est pourquoi il est urgent de sortir du nucléaire.

 

Manifestation le 15 octobre 2011 à la centrale de Bugey, à St Vulbas (Ain) entre Chambéry et Lyon à 13 h 30.

 

  

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Nucléaire
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 17:18

arrivée du drapeau NO TAV SAVOIEDevant la crise, les étudiants du piémont ont manifesté en masse à Turin pour un futur qu'on ne veut pas leur accorder (lien).

L'Italie se trouve sous la menace des banques qui veulent baisser sa note car "elle est trop endettée".

 

Les étudiants se rendent compte suite au discours d'austérité, qu'on veut tout leur enlever sous prétexte qu'on a plus d'argent.  La preuve de ce manque d'argent a été l'accord de financement du Lyon Turin qui a été signé ces derniers temps. Les gouvernement Français (qui prévoit des coupes dans tous les budgets sociaux) et Italien (où l'inégalité est encore plus criante) n'ont pas trouvé de difficulté pour le financement (rappelons que c'est une infrastructure inutile, où tous le fret peut passer par la ligne actuelle -lien-) du Lyon Turin.

 

Un petit rappel de la crise Grec : alors que le gouvernement grec a baissé le salaire des fonctionnaires, diminué les retraites, et plein de truc pas marrant, il n'a pas renoncé à un sous marin nucléaire pour un milliard d'euro, ni il n'a remis en cause les jeux olympiques, ni d'autres inutiles infrastructures.

 

Un autre petit rappel : la france a mis en place en 1945 alors que le pays était en ruine, la sécurité sociale avec l'allocation chômage et les retraites. Maintenant, alors qu'on a eu une croissance continue, donc on a jamais été aussi riche que maintenant, on nous fait croire qu'on est pauvre.

 

Si on était aussi pauvre, est ce qu'on aurait les moyens de mettre 25 milliards d'euro dans un Lyon Turin qui ne sert à rien ?

 

A la région, ils ont fait passé un voeu d'urgence pour le Lyon Turin. Les écologistes habituellement alliés au PS se sont abstenues devant l'inutilité d'un tel projet. Le voeu est passé grâce à l'UMP. Les socialistes qui pronent le projet pour des raisons environnementales ne se sont pas précipités par contre pour un voeu contre le nucléaire.

 

Pour protester contre l'austérité et pour le partage des richesses, mobilisation le mardi 11 octobre à l'appel de tous les syndicats (lien) à 10h30 devant la sasson à Chambéry.

place de la sous préfecture à Alberville

devant la mairie à Belley à 18 h

 

 

 manifestation étudiante no tav à Turin le 7 octobre

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Manifestations
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 20:09

gaz-de-schiste-0201_3361.JPG

Depuis la fin de la guerre entre le dauphiné et la Savoie, c'est à dire depuis 1355, le village de Lantenay est une paisible bourgade sur le plateau d'Izenave.

 

Au XXIe siècle, des compagnies pétrolières ont décidé de saccager le territoire en effectuant des forages. Forages qui risquent de contaminer toutes les sources d'eau potable.

 

Le 9 octobre 2011, environ 800  personnes se sont déplacées pour dire non aux forages. Parmis elles, beaucoup de savoyards et de lyonnais. Il y avait notamment le collectif haut savoyard contre les gaz de schistes. Plusieurs personnalités politiques étaient là comme Mr Padernoz (conseiller général europe écologie les verts d'Yenne en Savoie), Mr Berardi, (Conseiller général PS de Seyssel), Mr Larmanjat ( conseiller général de Bellegarde), des maires et des conseillers municipaux.

 

La manifestation était une marche entre le village de Lantenay et l'endroit où la "celtic petroleum" devrait effectuer ses forages. Symboliquement, chacun a déposé une pierre à l'endroit du forage. 

 

Les discours ont été centré sur l'accaparation du bien commun par quelques uns et le saccage du territoire.  Mais aussi sur la production d'énergie, qu'elle soit nucléaire ou fossile, elle est catastrophique pour l'environnement. Production d'énergie  pour alimenter de plus en plus de transports inutiles pour une croissance qui apporte toujours plus de désavantages et plus d'inégalités.

 

En effet, à quoi va servir ce pétrole ? à alimenter des camions qui iront chercher par exemple des tomates en Espagne pour les nettoyer en Hollande, les mettre en boîte en Italie du sud, puis les revendre en France ? Ce pétrole sert surtout à alimenter une pollution atmosphèrique de plus en plus nocive pour l'homme.

 

Défendre la Bresse et le Bugey, après les gaz et pétrole de schiste, rendez vous le 15 octobre à St Vulbas contre la pollution nucléaire. 

 

gaz-de-schiste-0199_3359.JPG

   marche en direction de l'endroit du forage

 

 

 

gaz-de-schiste 0171 3331

 le collectif haut savoyard contre les gaz de schiste

 

 

gaz-de-schiste 0204 3364

 la manifestation avec en arrière plan le village de Lantenay

 

gaz-de-schiste-0243_3403.JPG

le lieu du forage

 

gaz-de-schiste-0205_3365.JPG

le 9 octobre 2011 à  Lantenay 

 

les conseillers généraux

  les conseillers généraux

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Gaz de Schiste
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 17:32

30-juillet-0081_1737.JPGAlors que l'italie rentre dans une récession de plus en plus dur, le projet de la ligne Lyon Turin devient de plus en plus difficile à faire admettre au grand publique.

 

La télévision nationale (La7) a consacré plus d'une heure de débat entre les pro et anti lyon turin dans une émission partagée entre le plateau tv et le val de suse à une heure de grande écoute.

L'endroit où cela a été filmé est le pont près de la centrale électrique sur la route (barrée) qui va à la Madeleine à Chiomonte 

Il y avait plus de 2000 no tav près du pont, des valsusins malgré le non ébruitement de cette soirée tv.

 

Malheureusement le débat finit par sortir de son contexte et est emmené vers celui de la crédibilité des politiques ; Thème amené par les politiques eux même !

 

Pour aider les non italianisant à comprendre, il y a d'abord Julianna une "no tav" qui tout en mettant l'accent sur la dette public italienne et son inquiétude face au financement des hôpitaux, des écoles et du social, dénonce le coût pharaonique du projet qui est de 17 milliards d'euro pour l'italie.

 

Elle se demande pourquoi on s'acharne à faire une 2e ligne de train alors qu'il y en a déjà une qui pourrait absorber tous le trafic voyageur et fret (y compris le fret des tunnels du mont blanc et du fréjus)

 

Une deuxième femmes de la val Susa s'indigne à propos de l'état des hôpitaux et fait remarquer la fermeture de celui d'Avigliana (lien) par manque d'argent public.

 

Les politiques pour se défendre reviennent sur la notion de démocratie comme quoi ils sont élus par le peuple italien donc ils font ce qu'ils veulent. Suit le débat sur la crédibilité du politique. Un d'eux dit qu'il ne gagne que 145 000 euro à l'année et que c'est le salaire d'un cadre donc c'est moyen. Il dit gagner 4 000 euro par mois.

Les "no tav", réactifs ont fait un panneau avec 140 000 divisé par 14 = 10 000 et non 4 000

 

On entend des "giù le mani de la val susa", bas les pattes du val de suse.

 

Nunzia de Girolamo (popolo de la liberta, le parti de berlusconi) dit que les gens du nord sont gâtés et que dans le sud, ils réclame un TGV (je ne sais pas où elle a trouvé cette info, sûrement auprès la mafia car dans ce genre de projet, ils  prennent partie de l'argent)

La faillite d'Italecoge a été remise sur le tapis en rejettant la faute sur les notav.

 

Une journaliste "no tav" précise que ce n'est pas une question d'ordre public, mais que le chantier n'existe pas, c'est simplement une barrière entourant une sorte de fortin tenu par les policiers et militaires. (les no tav rappellent les violences subits, les arrestations, les masques obligatoires et le citron contre les gaz lacrymogènes)

 

Elle parle aussi du financement du projet avec de l'argent qui n'existe pas donc e l'emprunt aux banques. Elle insiste sur le remboursement du capital et des intérets, de l'enrichissement des banques grâce à de l'argent public.

 

Peter Gomez, spécialiste des transports souligne le coût des infrastructures en Italie, plus élevé que dans les autres pays d'europe...Il confirme les inquiétudes des "no tav" par rapport au projet du Lyon Turin comme étant inutile et d'un coût pharaonique.

Il s'appuie sur des études qui ont démontréque tous le trafic voyageur mais aussi marchandise (y compris celui des tunnels du fréjus et du mont blanc) peut passé par la ligne actuelle.

 

 

 

Le nom de l'émission est "piazza pulita" sur la chaine la 7 (la sette)

 

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Val de Suse
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 20:21

 Forum social contre les grands projets inutiles 0094

Mouvement no tav

 

 

 

une garantie pour le futur

 

www.notav.info         - www.notav.eu         - www.notav-valsangone.eu       -  www.notavtorino.org      

 

www.ambientevalsusa.it       -   www.lavallecheresiste.blogspot.com       -   www.spintadalbass.org      

 

 

 

Communiqué de presse

 

 

 

de la vallée qui résiste mais ne se rend pas, 1 octobre 2011

 

le parlement européen convoque les "no tav"

 

 

 

la commission des pétitions écoute à Bruxelles

le mouvement "no tav" qui s'oppose à une grande infrastructure inutile

 

 

Lundi 3 octobre, la commission pour les pétitions du parlement européen écoutera des protagonistes le témoignage des évenements qui se sont succedés durant les mois d'été à la Maddalena (Madeleine) à Chiomonte et évaluera les raisons d'une opposition populaire "condamnée à vaincre". La grave décision du gouvernement italien de militariser le territoire de la Maddalena (madeleine) de Chiomonte pour empêcher les citoyens d'exprimer leurs légitimes dissensus contre une grande infrastructure inutile, a convaincu la commission des pétitions , présidée par la députée italienne Erminia Mazzoni, de convoquer les signataires des pétitions pour écouter leurs témoignages et leurs demandes au parlement européen.

 

Lundi, le mouvement "no tav" reclamera l'attention du parlement européen sur la grave décision du gouvernement italien de militariser les terrains sur les quelles doivent être installer le future chantier pour la réalisation d'une galerie de reconnaissance pour le future tunnel ferroviaire de 57 kilomètres.

 

Le mouvement "no tav" rappelle qu'à la Madeleine (Maddalena) on n'a vu aucun chantier mais par contre, a été installé un site militaire où il y a de la police d'état, des gendarmes, de la douane, des gardes forestiers,et récement, des troupes de chasseurs alpins provenant directement d'Afganistan qui, avec l'objectif de défendre leur casernement, quotidienement, intimident les citoyens, photografiant tous ceux qui transitent dans les parages, les menaçant  verbalement,et les aggressant avec des gaz lacrymogènes.

 

La décision du gouvernement italien suffoque la vie des citoyens dans leur propre pays et configure un état policier qui aboli les droits constitutionnels de libre expression de pensée et de libre circulation des personnes dans un espace non militaire.

 

L'audition sera l'occasion pour le mouvement "no tav" d'illustrer la qualité et les raisons de l'opposition populaire, en offrant à l'union européene une autre confirmation de l'impossibilité de réaliser une

grande et inutile infrastructure qui est en plus destructrice de l'environnement 

  

Il sera possible de suivre en directe l'audition ce lundi 3 octobre 2011 à cette adresse :

 http://www.europarl.europa.eu/activities/committees/homeCom.do?language=EN&body=PETI      

 

1989 -2011, 22 années d'opposition populaire à la nouvelle ligne ferroviaire

Lyon - Turin

 

 

Movimento NO TAV

 

 

Una garanzia per il futuro

 

www.notav.info         - www.notav.eu       - www.notav-valsangone.eu -www.notavtorino.org

www.ambientevalsusa.it - www.lavallecheresiste.blogspot.com - www.spintadalbass.

 

 

 

Comunicato Stampa

 

 

dalla valle che resiste e non si arrende, 1 ottobre 2011

 

il parlamento europeo convoca i no Tav

 

LA COMMISSIONE PER LE PETIZIONI ASCOLTA A BRUXELLES

IL MOVIMENTO NO TAV CHE SI OPPONE AD UNA GRANDE OPERA INUTILE

 

 

Lunedì 3 ottobre la Commissione per le Petizioni del Parlamento Europeo ascolterà dai protagonisti la testimonianza degli avvenimenti che si sono succeduti nei mesi estivi a La Maddalena di Chiomonte e valuterà le ragioni di un’opposizione popolare “condannata a vincere”.

La grave decisione del Governo italiano di militarizzare il territorio de La Maddalena di Chiomonte per impedire ai cittadini di esprimere il loro legittimo dissenso contro una grande opera inutile ha convinto la Commissione delle Petizioni, presieduta dalla Deputata italiana Erminia Mazzoni, di convocare i firmatari delle petizioni per ascoltare la loro testimonianza e le loro richieste al Parlamento Europeo.

Lunedì il Movimento No TAV richiamerà l’attenzione del Parlamento Europeo sulla grave decisione dei Governo Italiano di militarizzare i terreni sui quali dovrebbe essere installato il futuro cantiere per la realizzazione di una galleria geognostica propedeutica al futuro tunnel ferroviario di 57 chilometri.

Il Movimento No TAV ricorda che a La Maddalena non vi è un cantiere ma è stato installato un sito militare presidiato da Carabinieri, Polizia di Stato, Guardia di Finanza, Guardia Forestale e recentemente da truppe del Corpo degli Alpini provenienti direttamente dall’Afghanistan che, con l’obiettivo di difendere il loro accasermamento, quotidianamente intimidiscono i cittadini, fotografano chiunque transiti nei paraggi, minacciano verbalmente, aggrediscono con gas lacrimogeni.

La decisione del Governo italiano soffoca la vita dei cittadini nel proprio Paese e configura uno Stato di Polizia che abolisce i diritti costituzionali di libera espressione del pensiero e di libera circolazione delle persone in ambiti non militari.

L’audizione sarà l’occasione per il Movimento No TAV per illustrare la qualità e le ragioni dell’opposizione popolare, offrendo all’Unione Europea un’ulteriore conferma dell’impossibilità di realizzare un

a grande opera inutile e dannosa.

Sarà possibile seguire in diretta l’audizione di lunedì 3 ottobre a questo indirizzo:

 

 http://www.europarl.europa.eu/activities/committees/homeCom.do?language=EN&body=PETI

 

 1989 - 2011, 22 anni di opposizione popolare alla nuova linea ferroviaria Torino - Lione

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 11:46

 carte-generaleLGV.LTF.jpg

La problématique de créer des grosses infrastructures comme le lyon turin repose sur la question du développement du territoire.

A l'heure actuelle nous sommes en mesure d'en mesurer les impacts et de s'interroger sur l'avenir de nos pays et des territoires: faut-il créer des no mans land en couloirs de transit entre des pôles économiques énormes et boulimiques ?

La question de l'avenir des infrastructures et la circulation dans le territoire se pose ,de manière cruciale en ces heures de "crise" du système capitaliste, en terme de projet de société.

 


Ainsi un article paru dans "the economist" pose les termes:

"En fait, dans la plupart des économies développées  les chemins de fer à grande vitesse ne parviennent pas à combler les fractures régionales et parfois même  de les exacerber.

"De meilleurs connections permettent de renforcer les avantages des villes riches en concentrant le réseau: des entreprises dans les pays riches peuvent atteindre une plus grande superficie, ce qui nuit aux perspectives de développement des localités plus pauvres.(...)"

1-Le développement économique amené par de nouvelles infrastructures est donc contestable puisque il est constaté qu'il se fait non seulement au détriment des cités de moindre importance, et aussi au détriment des dessertes locales existantes pour les usagers et travailleurs..ce que l'on peut aussi observer chez nous (Rhone-Alpes) avec le TGV Paris -Genève et le problème de l'appauvrissement de l'offre TER de notre région  (lien vers info économique) 


2-Sur les coûts et l'amortissement de telles infrastructures, rien est gagné, en terme développement durable un audit des ponts et chaussée a donc été réalisée à la demande de l'Assemblée nationale en 2003. Dans l'étude volumineuse (700 pages) la question du coût de toutes les infrastructures (grands projets routiers, fluviaux etc) sont abordés;  la réalisation du Lyon-Turin TGV et Fret y apparait très largement dépensier en coût, en énergie et inutile. (lien  article et audit)

l'amélioration de l'existant paraît pour "the economist" être la solution la plus sensée et efficace:

(..) Et ces coûts de financement pour les Etats s'avèrent plus humbles mais plus efficace. Surtout dans les "petits" pays, la mise à niveau de l'existant, même avec des réseaux plus lent fait souvent plus de sens.

C'est aussi  le cas dans le Limousin ou le Pays basque où des projets LGV (Lignes à Grande Vitesse) pharaoniques voient le jour alors que des réseaux existent, sont sous utilisés et ne répondent pas aux besoins des usagers. Alors que les composantes fret ne sont pas encadrées correctement par une politique courageuse sur le trafic des marchandises (INtermodalité) le coùt de tels projets se compte aussi en terme de davantage de saccage des terres agricoles, bilan carbone des années de chantiers (entre 5 et 20 ans), nuisance pour les populations impactées, importance des coûts environnementaux  (lien)

 


Et the ECONOMIST de conclure:


(...)La Grande Bretagne a encore le temps d'abandonner ce projet de grande infrastructure -et devrait le faire. D'autres pays devraient aussi reconsidérer les plans pour développer ou introduire de telles lignes. Autant un bon projet d'infrastructure a longue vie, qu'un mauvais peut faire dérailler les finances publiques d'un pays et les ambitions de développement de territoires.


Lien vers l'article du journal "the economist"

Lien vers album photo du chantier LGV rhin-rhone

villarodin-bourget 0440villarodin-bourget 0438

Repost 0
Published by notav-savoie - dans Arguments
commenter cet article

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche