Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 18:47

affichegpii.jpgLe 8 décembre est déclaré "journée contre les grands projets inutiles. Tout d'abord nous rappelerons quelques grands projets inutiles et nous allons faire le tour (non exhaustif) des villes qui fêtent la journée contre les grands projets inutiles.

 

En premier lieu: l'aéroport de Notre Dame des Landes (entre 600 millions d'euro et 4 milliards d'euro), l'EPR (+ de 8 milliards d'euro), le Lyon Turin (26 milliards d'euro), Eurovégas (Espagne ou Catalogne), la LGV Bordeau Hendaye, ICEDA (300 millions d'euro), le stade OL LAND à Décines près de Lyon (200 millions d'argent publique), la gare souterraine de Stuttgard (Allemagne,11 milliards d'euro), la LGV Londres Birmingam, etc...et ce n'est que la partie emergée de l'iceberg .

 

Le jour du 8 décembre correspond à la victoire de la population du val de Suse pour sauver son territoire. En effet, en 2005, ils ont réussit après nombres de manifestations à reprendre le chantier pour qu'il ne se fasse pas.

 

Du coup, c'est la journée contre les grands projets inutiles. Il y a beaucoup d' évenements programmés ce jour là : commençons le 7 au soir où les Basques à Bayonne organisent une soirée au cinéma Atalante (lien), puis le 8 en Aquitaine (lien), à Montpellier (lien), à Paris (lien), à Notre Dames des landes (lien), à Annecy (lien), à Lyon (lien), à Avigliana dans le val de Suse(lien),  d'autres infos (lien), St Etienne (lien), sans oublier la marche d'occupy france qui part de Nice le 8 décembre pour rejoindre Notre dame des landes (lien), à Rouen (lien), et autres lieux...

 

Nous rappelons qu'il est décidé un grand programme d'austérité qui a été aussitôt mis en oeuvre : on coupe les moyens à l'éducation, on augmente les droits d'inscription aux universités, on coupe les budgets à la santé, au social et parallèlement, on augmente les sommes qui servent à financer les grands projets inutiles . 

 

Nous serons en liaison avec les indignés de Madrid, du Caire, de Palestine et d'Athène et d'ailleurs...

 

8-decembre 0183 4799

 8 décembre 2011, val de Suse/ blocage d'autoroute

 

locandina-definitiva

 Programme de la basse vallée : à Avigliana (théatre Fassino) :

début : 20h 00 (repas)

fin :23h30

 

avec la participation des indignés des places du mondes (athène, le caire, madrid)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

programme de la média Val de Suse (Bussoleno - Venaus) :

 

156940_534541729907037_441856066_n.png

 

 

10 h 30, présidio de Venaus, pour inventer notre noel No Tav

12 h00, repas avec de la polente

14h00, au stade de Giaglione, marche vers le chantier de la Clarea.

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Mêmes combats
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 13:01

3-decembre-2012-0032_7208.JPGLa manifestation du 3 décembre à Lyon contre la ligne Lyon Turin mais aussi en soutien aux opposants de Notre Dames Des Landes et aux opposants au stade inutile de Décines (O.L land) s'est déroulée de manière tout à fait pacifique.

 

On a été surpris du stoïcisme des opposants Français et Italien face à la provocation des militaires en face eux. En effet, à la fin de la manifestation, l'Etat Français a décidé de nous "punir". C'est une tentative d'explication et  c'est comme cela que plusieurs personnes voient la chose.

 

La place a été bouclée (avec des grilles au début de chaque rue et un important dispositif militaire), et on ne pouvait pas sortir de cette place.  Nous étions enfermés, bouclés. Les négociations se succedèrent pendant plusieurs heures avec la préfecture et les militaires ont usé et abusé de vexations pour éviter de nous faire sortir.

 

Récit de la manif  (lien) :

 

Voici quelques photos, vidéos prisent par les français et italiens.(qui ont été choqués).

lien sur radio canut, récit de la manif :lien 

 

Merci aux notav Italiens qui nous ont soutenus pendant cette épreuve.

 

Le dispositif mis en place était impressionnant : un hélicoptère pendant toute la manif, un canon à eau, 1500 militaires pour 1000 manifestants. des grilles, lacrymogènes etc...

 

Retenons aussi tout ceux qui n'ont pas pu venir car ils ont été arrêté (à leur domicile, en venant, etc...), et ceux qu'on a retardé (les italiens ont été contrôlés pendant plus de 4 heures).

 

 

 

 

Lyon: suspension de l'Etat de droit, charges, gaz lacrymogènes, bus bloqués et tabassages jusque dans les bus

Que s'est-il passé aujourd'hui à Lyon? Nous allons vous le raconter.
D'un côté, il y avait les gouvernements des crises économiques et de l'autre l'Europe des peuples, des citoyens et des luttes. Les premiers ont signé le énième protocole inutile et dépourvu de contenu qui ne mobilise pas un seul euro pour aucuns travaux. Les seconds ont essayé de manifester leur pensée, leur opposition envers ces choix.
Le premiers, Monti et Hollande, en déployant toute leur agréable gentillesse ont convaincu les journaux et les télés qu'ils gouvernent bien eux-mêmes, que tout désormais continuerait comme il faut sur le tav, sur les réponses à donner à la crise économique et sur bien d'autres choses encore. Protégés par des milliers de policiers, ils ont signé, parlé, se sont fait photographier, ont mangé, tout cela aux dépens des citoyens qui de toute façon étaient à des kilomètres. Les no-tav, les vrais citoyens, ceux qui paient sur leur propre peau les choix des gouvernements ont été escortés, et bloqués pendant 4 heures au moins à la frontière, puis encore bloqués aux portes de Lyon et ce n'est que grâce à leur habileté qu'ils ont atteint la place qui leur était concédée pour manifester.
Partis à 6 heures du matin et arrivés à 3 heures de l'après-midi. Puis la surprise, sur la place, les libertés finissent sur le marche-pied du bus. Là, à Lyon, commande la police du gouvernement Hollande, toute espèce de défilé est interdit, comme il est interdit de s'éloigner de la place même pour aller aux toilettes. Interdiction de sortir de la place! Tel était l'ordre péremptoire. Puis, à 18 h, la nuit tombe et pour la police, c'est l'heure de faire rentrer les no-tav chez eux et ainsi, hommes, femmes, vieux et enfants sont chargés à froid à coup de matraque, de gaz urticants et de lacrymogènes, pour les pousser vers les bus. Puis les bus sont bloqués par les agents qui montent à bord et cognent sur quiconque se lève sur son siège. Dans un cas, le chauffeur est aussi brutalement remplacé par un agent de police qui conduit lui, le bus, vers la frontière. Dans un autre cas, les agents montés sur le car l'aspergent de gaz au poivre, provoquant des malaises chez la plupart des passagers. Chaque car est donc reconduit sous la menace jusqu'à l'autoroute et après le péage, ils sont encore bloqués (à 20h30, ils sont encore là). Telles sont les nouvelles qui nous parviennent de derrière la frontière. Deux visages du même problème? Non, absolument pas. D'un côté, dans les palais, des bourreaux bureaucrates qui au nom des banques et de la crise dont disposés à passer sur le corps des personnes même au risque de faire couler le sang. De l'autre, l'Europe des peuples, des gens simples, des citoyens qui, malgré la violence, les abus et dans ce cas aussi les vols qu'ils subissent depuis des années, continuent et continueront à lutter. Ce n'est pas un problème qui suppose une médiation, c'est simplement une partie, saine qui doit vaincre sur l'autre, la partie malade.

 

 

 

 

 

 

3-decembre-2012-0014_7190.JPG

 discours au début de la manif en attendant les italiens

 

3-decembre-2012-0038_7214.JPG

 l'arrivée des bus italiens après plus de 4 heures d'attentes (ils ont été bloqués à la frontière et à l'entrée de lyon une deuxième fois)

 

3-decembre-2012-0067_7243.JPG

      Fanfare "no tav"

 

3-decembre-2012-0065_7241.JPG

 en attendant de sortir le soir, la place était bouclée.

 

3-decembre-2012-0085_7261.JPG

un exemple de grille qui fermait la rue et nous empêchaient de sortir.

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Manifestations
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 13:39
Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 20:30

A la veille de l'avant sommet contre le Lyon Turin, les communiqués pleuvent contre ce projet inutile. La confédération paysanne demande l'annulation de l'enquête publique sur le Lyon Turin. Voici le communiqué de presse.

 

 

Confédération paysanne de Haute Savoie

Maison de l’Agriculture

52 avenue des iles

74994 Annecy cedex 9

Tel/fax : 04 50 88 18 47

Conf74@orange.fr

 

 Confédération paysanne de Savoie

40 rue du Terraillet

73190 St Baldoph Tel/fax : 04 79 60 49 14

 savoie@confederationpaysanne.fr

 

St Baldoph, le 28 novembre 2012

Communiqué de presse

La Confédération Paysanne de Savoie et la Confédération paysanne de la Haute Savoie demandent l'annulation de l'enquête publique du projet LYON- TURIN.

 

 

Ces dernières semaines, ce projet a été remis en cause : son inutilité est dénoncée par une opposition sans cesse grandissante de la société civile, la Cour des Comptes et l'ensemble du monde agricole, dont la Confédération Paysanne.

 

Le foncier est l’outil de travail des paysans, il en va dans le cas du projet Lyon –Turin de la dévastation de 1500 hectares sur l'ensemble d’un tracé qui éliminera les paysans, détruira l’activité économique et la vitalité d’un territoire. La lutte de la Confédération Paysanne pour préserver des terres agricoles, leur usage alimentaire et protéger les emplois paysans est constante.

 

Ce projet a été sous-évalué financièrement, les prévisions de trafic sont largement surévalués, la ligne existante est utilisée à moins de 20% de sa capacité et permet de transporter dès aujourd'hui les marchandises d'environ un million de camions.

 

Durant l'enquête publique aucune étude alternative n'a été proposée et des conflits d'intérêts sont apparus démontrant la violation de la règle d'information loyale des populations et du monde agricole.

 

Nous pensons qu'il est indispensable de moderniser les infrastructures existantes qui ont déjà fait l'objet de 500 millions d'euros d'investissement afin d'organiser les transports collectifs de proximité, de sécuriser les voies existantes ainsi que l'impact des nuisances pour les riverains des communes traversées et de reporter sans délais les marchandises sur le rail. Dans la foulée nous exigeons pour des raisons environnementales que les camions ne circulent plus à vide aux passages transfrontaliers du Fréjus et du Mont-Blanc et que les camions circulant par Vintimille transitent sur les autoroutes maritimes soutenues par l'Europe.

 

Aujourd’hui, parce que le choix des investissements doit être réalisé en respect de l’environnement et dans l’intérêt des générations futures, parce que la terre est un bien commun, et l’activité de paysan un métier d’utilité publique, nous demandons à Monsieur le Président de la République, l'annulation de l'enquête publique et le non engagement des travaux liés à ce projet.

 

Contacts : CALLOUD Philippe, porte-parole de la Confédération paysanne de Savoie : 04 79 54 77 18

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Communiqué de presse no tav
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 20:16

A la veille de l'avant sommet, le parti de gauche se positionne contre le Lyon Turin. Voici le communiqué de presse :

 

 

POSITION DU PARTI DE GAUCHE SUR LE PROJET TAV LYON TURIN

29/11/12

Ce lundi 3 décembre 2012, les chefs d’état français et italien François Hollande et Mario Monti se

réunissent en sommet à Lyon pour parler austérité et conclure le plan de financement de la ligne à

grande vitesse reliant Lyon à Turin (TAV).

Le Parti de Gauche a toujours eu le souci du développement du système ferroviaire national et de

défense de l'emploi des cheminots. Il défend dans le cadre de la planification écologique le

développement du frêt public comme alternative au tout-routier, tout en prônant la relocalisation de la

production au plus près des besoins de la population.

Or certes, pour mettre les camions sur les rails, encore faut-il disposer de ces rails. Pour autant, le

projet de Ligne à Grande Vitesse Lyon-Turin, qui prévoit à l'horizon 2025 une nouvelle ligne de frêt et

transport de voyageurs par 200 km de voies nouvelles incluant le plus long tunnel d’Europe (57 km)

nous pose pour le moins question au regard de son impact environnemental, de l'escalade des coûts et

de nouveau éléments apparus notamment dans le référé de la Cour des Comptes du 5 novembre

dernier.

Ce projet rencontre une opposition forte de riverains de part et d'autre de la frontière,

essentiellement axées sur le refus du bétonnage des fonds de vallée, l'inquiétude concernant les terres

agricoles, le transport et stockage de dizaines de millions de m³ de déblais toxiques, le risque de

modifications des réseaux d’eaux souterraines et des nappes, et la manière dont le débat public a été

mené.

Dans un contexte d'austérité généralisée voulue par le gouvernement PS-EELV, ce projet représente

des sommes lourdes. Dans son référé adressé à Jean-Marc Ayrault, la Cour des comptes regrette que

le pilotage de cette opération ne réponde pas aux exigences de rigueur nécessaires” sur le plan

financier et s’alarme de l’augmentation du coût du projet, passé de 12 milliards d’euros en 2002 à 26,1

milliards selon les dernières estimations du Trésor, « rendant difficile les financements publics dans le

contexte actuel”. La Cour constate aussi une « faible rentabilité socio-économique » du projet et pointe

les dangers d'un financement non-défini. En conséquence, elle recommande de ne pas “fermer la porte

à l’amélioration de la ligne existante” qui a été écartée sans avoir été explorée complètement.

Concernant le report modal que défend le Parti de Gauche, un audit des Ponts et Chaussées pointait

en 2003 que la surévaluation du trafic par les promoteurs du projet risquait de favoriser indûment ce

projet par rapport à d’autres solutions, et aurait pour effet de capter au profit de l’axe Lyon-Turin des

trafics qui auraient normalement transité par la Suisse, ne soulageant pas les tunnels routiers du Mont-

Blanc et du Fréjus. Par ailleurs en facilitant la traversée des Alpes, ce projet risquerait d'induire encore

plus de camions sur l'axe Lisbonne-Kiev, et de reporter ailleurs le trafic poids lourds.

 

L'augmentation du trafic routier mise en avant cache un nombre important de camions transitant à

vide. Le tonnage des camions à vide représente aujourd'hui sur l'axe Lyon-Turin autour de 14,5 T en

moyenne, contre 16 T il y a quelques années. Selon l'Office fédéral Suisse, « le tonnage de

marchandises entre la France et l'Italie en 2011 est égale à celui de 1988 dans les Alpes du Nord », et

l’augmentation de trafic qui servait à justifier la rentabilité du projet en 2000 s’avère aujourd'hui peu

crédible. La Cour des comptes pointe également ce problème : d'après elle la baisse du trafic transalpin

par rapport aux prévisions établies en 1990 rend improbable la saturation de la ligne existante

envisagée pour 2035.

En résumé, la Cour des Comptes a confirmé dans son référé du 5 novembre tout à la fois la baisse de

trafic entre la France et l'Italie, les sous-évaluations et l'absence de maîtrise des coûts, la sousutilisation

de la ligne existante et le fait que la saturation de la ligne existante, condition de l'accord

franco-italien du 29 janvier 2001, n'était pas acquise.

Enfin, concernant l'argument de l'emploi, dont il est toujours pertinent de s'interroger sur la pérennité

outre l'utilité sociale et écologique, les promoteurs du projet parlent de 10.000 emplois sur 10 ans

pour l’ensemble du projet, dont 3.500 pour le seul tunnel international au maximum du chantier. Or

cela paraît très optimiste au regard des chantiers similaires déjà mis en oeuvre (le tunnel Suisse du St

Gothard en 2009 n’a employé que 1.000 personnes au maximum au lieu des 3.000 attendues). Au final,

l’exploitation de l’infrastructure devrait permettre la création de 130 emplois durables à partir de 2023.

 

Le Parti de Gauche demande en conséquence un moratoire permettant la réévaluation du projet sur

la base des remarques de la Cour des comptes, d'un contrôle démocratique citoyen accru et par des

cabinets indépendants de la maîtrise d'ouvrage.

Il soumet au débat les propositions alternatives suivantes :

- financement alternatif de l'autoroute maritime méditerranéen avec des bateaux de transport issus

des chantiers navals français et la valorisation des infrastructures portuaires : le report sur autoroute

maritime des poids lourds circulant sur la côte méditerranéenne réduirait le trafic de 700.000 camions

au passage de Vintimille pour un coût 50 fois inférieur au projet Lyon-Turin

- financement alternatif de l'autoroute ferroviaire Nord-Sud : sillons Espagne-Belgique, Espagne-

Allemagne-Suisse de traversée de la France via Lyon avec la rénovation de ces sillons - dont le sillon

Lyon-Turin - pour leur permettre la montée en charge.

- concernant les camions transitant à vide, le Parti de Gauche propose de taxer le tonnage à vide à

partir de 16 T puis progressivement jusqu'à 18 T pour accompagner la montée en charge des sillons de

ferroutage Nord-Sud.

Ces mesures permettraient à la fois de ralentir fortement la saturation de la ligne Lyon-Turin si celle ci

s'avérait réelle en donnant le temps pour évaluer des projets alternatifs, de développer le report modal

des marchandises sur le territoire national grâce au ferroutage et au transport maritime, et également

de développer de façon importante et pérenne les emplois de la filière de ferroutage française,

notamment en Rhône Alpes, dans les ports et les chantiers navals.

 

Elles seraient une mise en oeuvre concrète de la planification écologique que nous défendons avec le

Front de Gauche.

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Communiqué de presse no tav
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:40

 

 

601532 494367067250468 208688802 n

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le 29 novembre 2012.

Projet de Loi Lyon Turin au Conseil des Ministres :

Le gouvernement choisi le passage en force et la confrontation.

Alors que l'opposition au projet Lyon Turin s'élargit et se renforce chaque jour, le

Gouvernement choisit de provoquer des tensions dans un dossier qui a révélé ses faiblesses

économiques et environnementales, ainsi que de graves irrégularités.

Le gouvernement choisit également de reproduire dans son communiqué de presse le

mensonge des lobbyistes et promoteurs de ce projet.

Il est faux d'indiquer « Il réduira également le temps de trajet Paris Milan à 4 heures (7

heures aujourd'hui). »

En effet le Gouvernement compare un temps de quatre heures qui n'intègre pas les futurs

arrêts intermédiaires avec un trajet actuel qui en compte neuf arrêts soit plus de 2 heures.

http://tgv-franceitalie.voyages-sncf.com/le-reseau-milan-et-italie-plus-proche-que-jamais

Les arrêts intermédiaires entre Paris et Milan sont : 1 Lyon St Exupéry / 2 Chambéry / 3 St

Jean de Maurienne / 4 Modane / 5 Bardonecchia / 6 Oulx / 7 Torino / 8 Vercelli / 9 Novara.

Que le gouvernement utilise des méthodes de publicitaires est révélateur du traitement

donné à ce dossier.

Que le Gouvernement associe sa voix à celle des lobbyistes et utilise leurs méthodes,

alors que toutes les analyses montrent que les critères d'utilité publique ne sont pas réunis,

révèle soit une méconnaissance totale des données réelles soit un acharnement doublé d'une

précipitation.

Les opposants rappellent que

les prévisions d'emplois sont sur-évaluées,

le coût du tunnel de 57 kms sera d'au moins 11 Milliards d'€uro et non 8,5 comme

annoncé,

les trafics marchandises et voyageurs ont été surestimés depuis plus de 20 ans et le

sont toujours,

la ligne actuelle permet d'absorber les trafics après l'investissement de plus de

500 millions d'€uro,

les priorités d'investissements se trouvent sur des axes Nord Sud et dans les transports

collectifs de proximité.

L'AVANT-SOMMET, organisé par la Coordination des opposants au Lyon Turin les 30 novembre et

1er décembre, sera l'occasion d'informer les participants sur les véritables enjeux de ce

dossier, preuves en main.

Il sera également l'occasion d'élargir l'opposition à ce projet inutile, coûteux, aberrant et

dangereux.

Coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur

 

Avant sommet : vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre.

                           Entrée libre

programme : http://avant-sommet-lyon-turin.com/

ou (lien)

 

info manifestation 3 décembre :

http://rebellyon.info/no-tav-manifestation-a-lyon-le-3.html

 + 

concert no tav Samedi 1er à Lyon ground zero gerland 40 rue Pré-Gaudry  M° Jean Jaurès

 

concert en soutient aux inculpe(e)s du no tav

concert a partir de 20 h avec The Angry Cats (rockabilly paris) shoot the dogs(oist etienne) the chemist and the acevitie (surf music dijon) FAP (ALZ) Parazik (Negrito Karim) (Hip Hop, Lyon) + Guests + Sound System jusqu'à 7h du matin entree prix libres
possibilite de manger sur place

 

https://www.facebook.com/?ref=tn_tnmn#!/events/410662459006856/415936478479454/?notif_t=plan_mall_activity

 

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Communiqué de presse no tav
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 09:25

Tout d'abord, pourquoi s'intéresser aux coûts d'un aéroport qui se situe loin de la frontière Est de la France ?

-  Parce où qu'on soit en France, on va le payer.

 

En effet, les enjeux de la construction d'une nouvelle infrastructure ne se limitent pas à l'environnement stricto-local mais touche une aire nationale voir européenne pour les projets TEN-T.

 

Ces enjeux sont ceux de la dépense publique. Est ce que cette investissement sera pertinent en tenant compte des sommes investies. Là est tous la question du débat entre pro et contre.

 

Evidemment, on ne construit pas une infrastructre pour la construire (quoi que) : il faut qu'elle serve.

 

Et c'est là, dans le fondement même de la nature de l'infrastructure que se pose l'opposition au projet : les promoteurs de l'aéroport notre dame des Landes n'ont pas réussit à démontrer l'utilité du projet. Quand on parle d'utilité, c'est de l'utilité socio-économique.  

 

C'est par des conséquences indirectes qu'ils font la promotion de l'infrastructure : le nombre d'emploi gagné au moment de la construction, la croissance de l'économie grâce à l'injection d'argent publique avec un découlement d'investissement privé. (avec des prévisions hautes)

 

Mais là où les choses se gâtent, c'est sur le peu de retour sur investissement et la non rentabilité de l'infrastructure : l'argent publique est gaspillé.  

Démonstration claire avec l'aéroport notre dame des Landes :

 

C'est un projet qui est estimé entre 561 millions d'euro et 4 milliards d'euro selon l'évolution de l'estimation des travaux (les coûts prévisionnels des grandes inrastructures doubles ou triples dans le temps par rapport aux montant initiaux, par exemple le Lyon Turin qui était estimé à 12 milliards d'euro, la cour des compte l'estime à 26 milliard. Et ce chiffre ne cèsse d'évoluer. Le tunnel sous la manche, (lien) ou les coûts de départ étaient de 7,5 milliards d'euro et le tunnel a côuté en fait 16 milliards d'euro.

 

Le différentiel entre 561 millions d'euro et 4 milliards vient aussi du fait de prendre ou pas la construction d'infrastructure annexe à l'aéroport : le tram-train de Nante, certains accès, la LGV Nante-Renne, etc...mais aussi les intérets, et les coûts de location de l'infrastructure par l'état à Vinci dans un scénario, le plus probable, d'un déficit de voyageur.

 

Mais nous allons prendre la fourchette basse pour voir déjà ce qu'il en est :

 

 Le projet devrait coûter 561 millions d’euros (aucun budget de dépassement n’a été prévu vu que ça n’arrive jamais sur des gros chantiers), ce qui heureusement en période de crise est une somme tout à fait modeste parfaitement employée. Ce n’est pas comme si avec 561 millions d’euros on pouvait créer des logements, financer des projets écologiques, faire de la recherche… Une paille donc, mais dans l’oeil.

La répartition de l’enveloppe globale s’établit comme suit :

  • Vinci apporte autour de 310 M€ des 441 M€ évalués pour la réalisation de la plateforme aéroportuaire qui se répartit comme tel :

- environ 100 millions d’euros c’est le résultat du bénéfice fait sur Nantes Atlantique entre 2010 et 2017 (sic!)
- environ 100 millions d’euros empruntés sur les marchés financiers cautionnés par les collectivités locales, noir sur blanc dans le cahier des charges (re-sic!)
- environ 100 millions d’euros des actionnaires de Vinci avec un rendement annuel de 12 % imposé.(re-re-sic!)

  • L’Etat (130,5 M€) et les collectivités publiques (115,5 M€) se sont engagés sur une contribution publique totale de 246 M€, financement partagé au travers d’un syndicat mixte comprenant :

- Les Conseils régionaux des Pays de la Loire (40,4 M€) et de Bretagne (28,9 M€),
- Le Conseil général de Loire-Atlantique (23,1 M€)
- Nantes Métropole (17,9 M€)
- La communauté d’agglomération de Saint-Nazaire (2,9 M€) et celle de La Baule-presqu’île de Guérande (2,3 M€)

 

Nous allons nous intéresser au 310 millions d'euro qui sont le fruit d'un partenariat public-privé entre l'état et Vinci. Le PPP (ou partenariat public privé) est du pain béni pour l'état ou les collectivité locales qui souhaitent investire le moins possible d'argent. On a l'impression que Vinci nous fait un cadeau de 300 millions d'euro.

 

Il n'en est rien :

 

Evidemment, ce sera plus de 300 millions d'euro qui seront remboursé (déjà le 3e tiers montre que le rendement doit être de 12% imposé) ; le 2e tiers montre que ce sont des prêts donc les remboursements se feront en tenant compte des intérets, le tous cautionné par les collectivités locales si Vinci ne peut pas rembourser. Et le 1er tiers est déjà un cadeau que fait l'état à Vinci (que l'état payera 2 fois).

 

Le retour sur investissement est exorbitant (lien), le cabinet http://www.cedelft.eu/ a fait une étude indépendante sur la non rentabilité de l'infrastructure qu'on trouve sur ce lien : http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/02/18/laeroport-de-notre-dame-des-landes-projet-inutile-ou-megalo-229275 lien en PDF dans l'article.

 

l'état a attribué la concession en 2010 à Vinci pour 55 ans le nouvelle aéroport de notre dame des landes ainsi que l'ancien : http://aeroport-grandouest.fr/documentation/files/2011/01/D%C3%A9cret_n2010-1699_du_29_d%C3%A9cembre_2010_version_initiale.pdf

 

http://danactu-resistance.over-blog.com/article-aeroport-notre-dame-des-landes-bras-de-fer-des-ecologistes-contre-vinci-ps-et-ump-ensemble-88229810.html

 

 

 Or la lecture du plan de financement nous apprend une information très intéressante, la rémunération que les actionnaires d'AGO ont prévu de s'accorder : 12% des 93 millions d'euros d'apport en compte courant, soit environ 11 millions d'euros par an. C'est beaucoup plus que le taux d'intérêt du prêt relais mis en place pendant la durée de la construction (entre 4 et 4,5%), que l'apport de fonds propre doit compenser. C'est surtout à peu près l'équivalent de la trésorerie que la société escompte dégager annuellement pendant la période 2011-2017 par l'exploitation des trois aéroports concédés : 83,5 millions d'euros, soit environ 12 millions par an.

 

un mot pour les agriculteurs :

 

Les indemnités proposées aux propriétaires qui sont priés de dégager illico de la zone avant l’arrivée des pelleteuses sont de 16 centimes par m². Quand on sait que l’un d’eux a par exemple acheté son terrain 24 centimes par m² en 1977.

 

dans un avenir où les énergies fossiles et nucléaires vont devenir cher, on peut se demandé de la pertinence des estimations futures de passager (déjà surestimés en ne prenant pas compte de la hausse du pétrol).

La non saturation de l'aéroport existant doit être pris en compte. Mais surtout le fait que la construction d'un nouvel aéroport risque de geler les améliorations de l'aéroport existant en terme de nuisance sonore et de survole de la ville de Nante. Ces deux derniers problèmes ne seront pas résolus par la construction d'un nouvel aéroport.

 

Nous sommes typiquement dans le cas dela construction d'une grande infrastructure inutile.

 

Il pleut de l'argent....mais pas pour le social qui recoit une cure d'austérité!

 

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Arguments
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 15:27

2e-forum-lande 0130 6197Devant l'impuissance des forces du désordre, le gouvernement Français a décidé la mise en place d'une commission de conciliation avec les opposants de l'aéroport de Notre Dame des Landes.

 

Cette commission me fait penser à celle qui a émergée dans le val de Suse, pour le projet Lyon Turin après les grandes manifestations de 2005 qui ont réunit jusqu'à 80 000 personnes.

 

Le gouvernement Italien avec les promoteur du Lyon Turin, ont mis en place un observatoire technique en décembre 2005 pour amorcer un dialogue avec les habitants de la vallée qui majoritairement étaient contre ce projet. L'observatoire technique devait être une table ronde entre les promoteurs du Lyon Turin, les experts (pro et contre) et les élus de la vallée.Sa tache était surtout de trouver un accord technique sur le tracé du Lyon Turin officiellement mais aussi officieusement de diviser élus et peuple de manière à casser le mouvement.

 

L'observatoire restait sur des arguments techniques refusant de discuter sur les arguments politiques et financiers qui sont à l'origine du projet. il refusait surtout de discuter des arguments de fond sur l'utilité d'une nouvelle ligne ferroviaire. Notamment en ne mettant jamais en doute le futur accroissement de trafic alors qu'en 2005, il déclinait depuis déjà 10 ans.http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/11/07/04/blank/02/02.html

 

Petit à petit, une partie des élus et des experts quittaient l'observatoire devant l'impossibilité de dialogue. L'observatoire technique était devenue l'instrument pour les promoteurs du Lyon Turin de l'acceptabilité sociale du projet.

 

Par exemple en 2010, l'observatoire technique a donné son approbation à l'unanimité pour la réalisation de la galerie de reconnaissance de la Maddeleine à Chiomonte.Les travaux devaient démarrer fin 2010. Ils ne démarreront qu'un an après, en retard grâce à la mobilisation des "no tav de la val de Suse".(manif de 2010 et de 2011)

 

L'existence de l'observatoire technique reconnu uniquement par les promoteurs du Lyon Turin permet de faire croire qu'il y a de la démocratie dans la vallée de Suse, ce qui n'est évidemment pas le cas car la grosse majorité des élus n'en font plus parti. Et, ce qui est grave, c'est que les conclusions de l'observatoire sont relayées par tous les média. 

 

Au final, à Notre Dame des Landes une institution comme la commission qui vient d'être créée au motif d'améliorer les choses risque d'être un piège pire que le mal.

 

2e-forum 2012 Grands Projets Inutiles imposés 0330 6396

 

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Mêmes combats
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 22:50

Accueil.jpgles comités contre l'aéroport notre dame des landes appellent à se rassembler dans chaques villes pour marquer son soutien dans la lutte contre ce projet inutile.

http://comites-ndl.blogspot.fr/

 


 2e-forum 2012 Grands Projets Inutiles imposés 0330

 

Lyon (69) :
15h devant le local du PS 65 cours de la Liberté – 69003 Lyon
métro D et tram T1 arrêt Guillotière à l'appel de la Confédération Paysanne

 

Chambéry (73) :
18h devant la Préfecture

 

 

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Manifestations
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 11:22

 

601532_494367067250468_208688802_n.jpg

 

LYON TURIN :ILS MENTENT, ILS TRICHENT

 

Augmentation du trafic marchandises avec l'Italie : Ils mentent, ils trichent !

 

Les marchandises qui circulent entre l'Italie et la France par la Maurienne (Fréjus), la Vallée Blanche (Mont-Blanc) et le rail sont à un niveau inférieur à celui de 1988 !

Vous pouvez le vérifier : OFS - Encyclopédie statistique de la Suisse

 

Augmentation du nombre de camions dans les Alpes ? Ils mentent, ils trichent !

 

Le nombre de camions qui circulent entre l'Italie et la France (2011) par la Maurienne (Fréjus), la Vallée Blanche (Mont-Blanc) est le même qu'en 1992 !

Vous pouvez le vérifier : http://www.sitaf.it/index.php?option=com_k2&view=item&layout=item&id=67&Itemid=154

http://www.tunnelmb.net/v3.0/pdf/TrafficoAnnuale.pdf / http://sdocument.ish-lyon.cnrs.fr/let_transalp/doc/doc01.htm

 

Ils annoncent 8,5 Milliards d'€uro pour le tunnel international ? Ils mentent, ils trichent !

 

Dans la demande officielle à l'Europe, les ministères français et italiens annonçaient 13,948 Milliards ! Le Saint Gothard de mêmes dimensions a déjà coûté 12,252 Milliards de Francs Suisse soit 10,164 Milliards d'€uro.

Vous pouvez le vérifier : http://www.ambientevalsusa.it/document_%20UE/UE2007-2013PartB.pdf

 

Ils annoncent 7,7 Milliards d'€uro pour les accès français ? Ils mentent, ils trichent !

 

La Cour des Comptes a révélé le 2 juillet que ce sont en fait plus de 11 Milliards d'€uro !

Vous pouvez le vérifier : http://www.ccomptes.fr/Nos-activites/Cour-des-comptes (page 154)

 

Ils annoncent que tout est prêt en Italie ? Ils mentent, ils trichent !

 

Dans l'appel d'offre de Lyon Turin Ferroviaire daté du 18 septembre 2012 la description est: « ...le support logistique aux forces de l’ordre présentes dans la zone de chantier ou dans les environs de la future galerie de reconnaissance dite de la "Maddalena", et celles présentes sur les zones de chantier pour la réalisation des sondages à réaliser dans le cadre du "Progetto Definitivo" de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon –Turin. »

Le prix du marché est de 1,834 Millions d'€uro pour payer la police et l'armée !

Vous pouvez le vérifier : http://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:294326-2012:TEXT:FR:HTML

 

Ils annoncent la saturation de la ligne existante ? Ils mentent, ils trichent !

 

La capacité de la ligne a été estimée par François LEPINE à 22 Millions de tonnes (ancien Président de Lyon Turin Ferroviaire devenu vice Président de l'association de Lobbying « la Transalpine »). Elle est utilisée pour 3,9 Millions de tonnes soit moins de 18 % !

Vous pouvez le vérifier : http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/A/14864

 

Ils annoncent jusqu'à 30.000 créations d'emplois ? Ils mentent, ils trichent !

 

Le tunnel du Gothard en Suisse n'a pas vu plus de 1.800 emplois  !

Vous pouvez le vérifier : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_de_base_du_Saint-Gothard

 

Ils annoncent que la France est liée par l'accord international ? Ils mentent, ils trichent !

 

Le coût prévu est de 12 Milliards d'€uro pour cet accord et la ligne existante devait être saturée (article 1). Le coût est maintenant évalué par la Cour des Comptes à 26 Milliards d'€uro (référé publié le 5 novembre).

Vous pouvez le vérifier : http://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Le-projet-de-liaison-ferroviaire-Lyon-Turin

 

L'indépendance des Commissaires Enquêteurs ? Ils trichent encore !

 

L'un d'entre eux est le frère d'une société de BTP intéressée à l'affaire (enquête Lyon Turin page 124/244), deux autres ont déjà donné un avis favorable sur un dossier qu'ils disent « très dépendant » du Lyon Turin (enquête CFAL Nord page33/78) et ne pouvaient pas délibérer défavorablement sans se déjuger !

Vous pouvez le vérifier : http://a3cfal.net/pdf/20110922-Rapport-commission-enquete-cfal-Nord.pdf / http://www.savoie.pref.gouv.fr/Nos-publications/Publications-legales/Enquetes-publiques

 

NOUS PAYONS AUJOURD'HUI, NOUS PAYERONS PLUS DEMAIN !

Ils utilisent l'argent public ?

QU'ILS DONNENT LEURS GARANTIES PERSONNELLES !

 

Coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur

 

 

Les opposants Français et Italiens

se rencontrent à LYON :

 

 

Les 30 Novembre et 1er décembre 2012 pour

 

L'AVANT SOMMET FRANCO-ITALIEN

 

à l'Espace Sarrazin,

8 rue Jean Sarrazin, 69008 LYON

 

Le 3 décembre 2012 pour

 

Un rassemblement FRANCO-ITALIEN

Contre le LYON - TURIN

 

LYON

 

De 11 heures à 20 heures

Repost 0
Published by no Tav savoie-Bugey - dans Manifestations
commenter cet article

Présentation

  • : Blog no Tav Savoie
  •  Blog  no Tav  Savoie
  • : Blog du collectif de la lutte contre les grands projets inutiles dont le Lyon Turin
  • Contact

Recherche